Records de France pour Morhad Amdouni et Méline Rollin au Marathon de Séville

Morhad Amdouni et Méline Rollin ont battu les records de France sur marathon à Séville.

Morhad Amdouni et Méline Rollin ont frappé très fort sur le Marathon de Séville, explosant les deux records de France en 2h0347’ et 2h24’12’’. Les deux champions prennent la tête des qualifiés pour le marathon olympique des 10 et 11 août prochains.  

Quel dimanche de rêve pour l’athlétisme français ! Après le Marathon de Valence affichant neuf français sous les minima olympiques, le Marathon de Séville et son circuit rapide promettait d’être palpitant. Nos athlètes s’y sont pressés ce 18 février pour décrocher les derniers tickets olympiques. Et ce marathon andalous s’est achevé en apothéose. On ne pouvait espérer course plus parfaite, avec les deux records de France masculin et féminin actualisés.

Morhad Amdouni, patron du marathon français en 2h03’47’’

Morhad Amdouni a battu de record de france en 2h03'47'' sur le Marathon de Séville
Chrono stratosphérique en 2h03’47 » pour Morhad Amdouni, sur le Marathon de Séville. ©Juan José Úbeda / Zurich Maratón de Sevilla)

Morhad Amdouni d’abord, qui confirme. Le patron du marathon tricolore, c’est bien lui ! A Valence en décembre, le recordman de France (2h05’22’’, Paris 2022) avait cédé du terrain. Classé quatrième Français derrière Mehdi Frère (2h05’43’’), Nicolas Navarro (2h05’53’’) et Félix Bour (2h06’46’’), il ne faisait pas partie des trois athlètes prioritaires de la sélection olympique. Le Corse devait sortir un gros chrono à Séville pour assurer sa place sur les Jeux de Paris 2024.

Le contrat est plus que rempli. Car l’athlète de 35 ans a explosé son propre record de France de plus d’une minute et 35 secondes. En 2h03’47’’, il termine deuxième, à dix secondes de l’Ethiopien Deresa Geleta. Avec cette nouvelle marque, Morhad Amdouni frôle d’une poignée de secondes le record d’Europe, possession du Belge Bashir Abdi (2h03’36’’).

L’Ethiopien Deresa Geleta Sulfata remporte le Marathon de Séville en 2h03’27 » ©Juan José Úbeda / Zurich Maratón de Sevilla)

La victoire s’est envolée dans les 7 derniers kilomètres…

De retour d’un stage au Kenya, le fondeur du Val d’Europe Montévrain Athlétisme s’est fait métronome, calé à 2’55’’ par kilomètre. Passé au semi en 1h01’47’’ au sein d’un groupe de trois coureurs, il n’a vu la victoire s’envoler que dans les sept derniers kilomètres, lorsque l’Éthiopien Geleta a définitivement pris le lead. Dents serrées, regard porté droit devant, le grand Morhad n’a rien lâché. Il s’offre ainsi une magnifique deuxième place sur ce marathon espagnol affichant une densité folle, qui fut le théâtre de six autres records nationaux ce jour.

Le deuxième français, Abderrazak Charik avait aussi en tête le chrono 2h06’46’’ de Félix Bour qui faisait autorité jusqu’alors. Bien lancé, le jeune Dunkerquois a perdu du terrain après le 25e kilomètre. Il rend toutefois une belle copie, en 2h08’42’’, à peine cinq secondes au-dessus de son record établi à Amsterdam en octobre dernier.

De son côté, Yohan Durand (Dordogne Athlé) n’a pas rallié l’arrivée, après être passé au semi-marathon en 1h04’09’’. Le Grenoblois Duncan Perrillat, champion de France en titre sur la distance, termine troisième Français, en 2h13’05 ».

Méline Rollin détrône Christelle Daunay

Méline Rollin a battu le record de France de marathon à Séville.
Elle exulte, Méline Rollin, nouvelle recordwoman de France sur marathon ©Juan José Úbeda / Zurich Maratón de Sevilla)

Côté féminin, Méline Rollin confirme également l’étendue de son talent. En octobre dernier, elle était passée à 25 secondes des minima olympiques. Mais elle n’a pas fait une croix pour autant sur Paris 2024, ces Jeux représentant à ses yeux, « la cerise sur le gâteau » après son démarrage éclair sur marathon. La coureuse du Grac Athlé de 25 ans devait aussi sortir un gros chrono sur ce marathon de Séville.

Car à Valence, Mekdes Woldu (2h24’44’’), Mélody Julien (2h25’01’’) et Manon Trapp (2h25’48’’) avaient passé haut les minimas, prenant toutes trois la tête du bilan féminin au 30 janvier.

Imperturbable, la jeune championne Kiprun, a bien tapé du poing sur la table. Lancée sur des bases de 2h23’30’’, elle a passé le semi en 1h11’49’’, puis a maintenu la cadence à 3’26’’ lors des quinze derniers kilomètres.

Elle termine à la 8e place féminine. En 2h24’12’’, Méline Rollin efface pour dix secondes le record de Christelle Daunay, qui trônait tout en haut des tablettes nationales depuis 2009.

Quelques minutes plus tard, Anais Quemener coupait la ligne en 2h28’43’’, abaissant son record de dix-huit secondes malgré un contexte familial délicat. Margaux Sieracki, attendu pour son premier marathon, a quant à elle dû abandonner peu après le trentième kilomètre.

Résultats du Marathon de Séville

Femmes

  1. Azmera Gebru (ETH) 2:22:14
  2. Josephine Chepkoech (KEN) 2:22:40
  3. Magdalyne Masai (KEN) 2:22:51

Hommes

  1. Deresa Geleta Sulfata (ETH) 02:03:27
  2. Morhad Amdouini (FRA) 02:03:47
  3. Gashau Ayale (ISR) 02:04:53

Les résultats complets du Marathon de Séville