Kilian Jornet descend de sa montagne pour battre le record des 24h sur piste. La tentative est prévue le week-end du 21 novembre.

Nouveau défi pour celui que l’on surnomme l’ultra-terrestre. Cette fois, pas d’ascension au programme. Equipé des nouvelles chaussures de course sur route Salomon S/LAB Phantasm, il se positionnera au départ de la piste de 400 mètres de Måndalen, en Norvège, et courra pendant 24 heures consécutives. Pour Jornet, qui a gagné des courses de trail running dans le monde entier, ce défi Phantasm 24 le sortira de l’ordinaire, ce qui est loin de lui déplaire. 

Ce qui me motive, c’est sortir de ma zone de confort, essayer des choses différentes et voir ce dont je suis capable, qu’il s’agisse de grimper à haute altitude ou, dans le cas présent, de courir sur terrain plat », déclare Jornet. « C’est amusant de découvrir les différentes choses que je peux faire. En plus d’être un bon test, s’entraîner sur le plat est l’occasion d’en apprendre davantage en matière de nutrition et de rythme, puis d’appliquer ces connaissances à d’autres activités, même à l’alpinisme par exemple.

Kilian Jornet

L’athlète n’a fait part d’aucune prévision ou attente quant à la distance qu’il pense pouvoir parcourir. Mais les pronostics vont bon train. Officiellement, la plus longue distance jamais courue en 24 heures a été établie en 1997 par Yiannis Kouros, qui a parcouru 303,506 kilomètres, ce que Jornet qualifie de performance « absolument dingue ». 

Le projet, qui dépend des conditions météos (la Norvège étant assez épargnée par l’épidémie de Covid) est prévu le 21-22 novembre. Les fans pourront suivre la course Phantasm 24 de Kilian en direct sur www.Salomon.com/phantasm24. Les réseaux sociaux de Salomon et de KilianJornet indiqueront la date et l’heure exactes de la course.

Pas de rendez-vous capital au printemps prochain : le Semi de Paris et le Marathon de Paris se courront respectivement le 5 septembre et le 17 octobre.

Le printemps prochain s’annonce blanc, en tout cas pour les “gros” évènements. On sait déjà qu’il n’y aura pas de marathon “majeur”. Tokyo, Londres, et Boston ont pris la décision de migrer en octobre. La saison s’annonce historiquement dense, avec tous les majeurs concentrés en 6 semaines. Berlin, le 26 septembre, Londres, le 3 octobre, Tokyo, le 10 octobre , Chicago le 10 octobre, Boston, sans doute après, puis New York, le 7 novembre.

Marathon de Paris ©ASO/@World/A. Vialatte
©ASO/@World/A. Vialatte

Octobre rouge…

Dans ce contexte, on se doutait que Paris avec ses 50 000 inscrits ne pourrait pas se tenir comme de coutume en avril. A.S.O vient de l’annoncer : le marathon capital sera reporté au 17 octobre. Une semaine après les 20 Km de Paris (10 octobre). Le semi de Paris, organisé traditionnellement un mois avant migre lui au 5 septembre. Avec Paris-Versailles programmé le 26 septembre, la rentrée parisienne sera embouteillée.

Les inscrits 2020 auront le choix entre participer à l’édition 2021, se faire rembourser ou se laisser le temps de la réflexion. L’ouverture officielle des inscriptions est programmée en mars 2021.


,

Nike Running vous propose de prendre part cette semaine à la course virtuelle intitulée You Can’t Stop Paris.

Le but : courir 42 Km*, sur une semaine, à partir de ce lundi 9 novembre 00h01 et jusqu’à dimanche soir, 15 novembre à minuit.

Pour participer, rien de plus simple, il suffit de se connecter sur l’application NRC et le challenge apparaitra dès lundi matin.

Bon run !

Ce nouveau championnat de trail s’est déroulé du 28 octobre au 1er novembre aux Açores. 4 étapes et une météo épique pour les 174 athlètes réunis. In fine, deux coureurs Salomon décrochent les lauriers.

©️GoldenTrailSeries – Azores Trail Run – Mickaël Mussard

Décoiffante, cette première édition du Golden Trail Championship orchestré par Salomon. 174 athlètes professionnels, issus de 32 nationalités se sont affrontés aux Açores pour ce championnat d’un nouveau genre. Il s’est joué en 4 actes. 4 étapes d’environ 30 km pour 113 km et 6000 mD+ de dénivelé positif, servis sur fond de météo épique. Rafales de vent, rideau de pluie et coulée de boue, on peut dire que personne n’a vu l’effet bénéfique du fameux anticyclone des Açores durant cette compétition !

Au classement général, cumul des 4 étapes, la Suissesse Maud Mathys (Salomon) l’emporte en 10h47′, une dizaine de minutes devant l’Américaine Rachel Drake (Nike Trail) après avoir remporté deux étapes du circuit. Juste derrière sur le podium : une tricolore, Blandine L’Hirondel.

Côté masculin, c’est le Polonais Bart Przedwojewski (Salomon) qui a pris l’avantage devant l’Américain Jim Walmsley (Hoka One One), vainqueur de la 4e étape. Le troisième homme fort est un Français qui fait parler de puis sa 2e place à Sierre-Zinal : Frédéric Tranchant (Nvii Sport) .

Malgré l’annulation de La Diagonale des Fous, David Hauss a quand fait un petit tour à La Réunion pour battre le record de l’ascension du Piton des Neiges depuis la mer (36 km, 3400 m D+).

David Hauss, athlète du Team Compressport, 4ème des Jeux de Londres en 2012 et double vainqueur du Trail de Bourbon (2016 / 2017) nous en dit plus sur son record réunionnais, réalisé sous contrôle d’huissier. 4h41 pour la montée et l’aller-retour en 8h58′. Notons que l’ancien record de 4h52 était détenu par Jeannick Boyer depuis 2014 et Julien Chorier en 2018 avait couru en 5h06.

©Lprod

Cette tentative de record sur le Piton des Neiges, tu y penses depuis longtemps ?

Oui, je l’avais pensé déjà il y a quelques années mais difficile à mettre en place sur une année “normale”.
Suite à l’annulation du Grand Raid de La Réunion, j’ai décidé de me lancer sur cette trace pour battre le record de la montée et poser un temps sur l’aller-retour, en revenant à mon point de départ. J’ai pris le départ dimanche 18 octobre de Pierrefonds puis l’Entre-Deux, le Dimitile via le sentier du zèbre ensuite le sentier Jacky Isnard, les coteaux Kervéguen, le gîte Caverne Dufour et le sommet du Piton des Neiges à 3070m. Je connaissais 75% du parcours mais ne l’avais jamais fait en entier auparavant ni même une reco, je suis parti au feeling… 73km aller/retour pour 4000D+. Je planifiais 4h45 pour monter sur le même parcours que celui des précédentes tentatives de record mer-sommet. Un circuit varié, avec de la route, de la forêt, beaucoup de racines, des singles tracks très vallonnés et de la roche volcanique au sommet.

©Lprod

Comment s’est déroulé cet aller-retour ?

J’ai attaqué à 5h30 du matin au lever du jour pour éviter la chaleur et profiter des belles couleurs du matin. Je suis parti assez vite sur la route car cette partie m’avantage et me permettait de mieux gérer mon effort ensuite. Je suis passé à la minute près de mes timings splits restant en contrôle de mon souffle sur les 2 premières heures.

Plus haut où l’altitude commençait à se faire sentir j’ai dû baisser le rythme pour mieux finir et j’ai perdu quelques précieuses minutes sur mes temps de passage mais toujours en avance de 5′ sur le record.L’important était de relancer l’allure dès que je le pouvais, et de lisser mon effort au maximum. Je ne me suis jamais trop mal senti et toujours en contrôle de mes sensations et allures.

Comment s’est organisé le soutien logistique ?

J’ai bénéficié le jour de l’ascension de 5 personnes pour me ravitailler et me supporter le long du parcours. Et seulement 2 copains pour courir avec moi sur le parcours et me ravitailler en course. C’était un bon choix car d’une part j’étais assez seul dans mon effort pour gérer les parties dures mais malgré tout assez accompagné pour tout donner sur le sommet. Et une équipe de 6 personnes m’a également suivie lors de ce périple pour la réalisation d’un film à suivre.

Nouvelle action de l’équipementier japonais : l’Asics World Ekiden 2020, un marathon connecté gratuit, à courir en relais à six entre le 11 et le 22 novembre.

Asics annonce le lancement du Asics World Ekiden 2020 : une course virtuelle en relais par équipes de six personnes à travers le monde. Véritable tradition au Japon, l’Ekiden est un marathon divisé en six étapes, un format adapté pour tous les coureurs.

Asics World Ekiden

Ce World Ekiden 2020 se fera virtuellement utilisant à la fois Runkeeper et Race Roster, afin de créer plus de proximité entre les équipes à travers le monde. Les participants pourront suivre la progression des runners en temps réel sur leur montre Apple Watch, Garmin ou Fitbit, mais aussi le classement en direct des équipes, tout en profitant d’une expérience audio en course. A chaque relais, les runners se passeront le tasuki virtuel, bande de tissu traditionnelle qui sert de témoin lors des Ekiden japonais.

Pour participer, il suffit de créer une équipe de six coureurs et de s’inscrire gratuitement à partir du 1er octobre 2020 sur Runkeeper ou sur le site ASICS. Les équipes devront terminer leur relais entre le 11 et le 22 novembre 2020.  

Plusieurs récompenses ASICS seront à gagner à l’issue de la compétition.

En soutien à l’Institut Pasteur qui œuvre activement à la recherche contre la COVID 19, l’association des 20 km de Paris organise une course connectée du 8 au 11 octobre.

Le principe ? Courir ou marcher 20km, à l’heure et au lieu de son choix, entre le 8 octobre, 00h01 et le 11 octobre à 23h59. On participer en courant ou en marchant, seul ou à plusieurs. Les athlètes handisports et les joëlettes auront également la possibilité de participer à la course. es enfants pourront participer également sur des distances de 1000m, 2024m ou 5000m selon leur âge.

20 km de Paris connecté

Plusieurs options

Pack Connecté : 15 € dont 5 € reversés à l’Institut Pasteur : dossard et diplôme numérique + participation aux tirages au sort. Options : tee-shirt JOMA : + 10 € / Médaille : + 6 €.
Pack Collector : 29 € dont 5 € reversés à l’Institut Pasteur : Contenu du pack Connecté + médaille finisher + tee- shirt JOMA + 2 envois en France (tee-shirt + médaille) + possibilité de participer aux entrainements de préparation. Option : Kids : + 10 € par enfant (3 enfants max) comprenant une médaille, un tee-shirt JOMA et un jeu GOLIATH.
Pack Duo Collector : 54 € dont 10 € reversés à l’Institut Pasteur Contenu de 2 Packs Connecté + 2 Médailles Finisher + 2 tee-shirts JOMA + 2 envois en France (2 tee-shirts + 2 médailles) + possibilité de participer aux entrainements de préparation. Option : Kids : + 10 € par enfant (6 enfants max) comprenant une médaille, un tee -shirt JOMA et un jeu GOLIATH.

20 km de Paris connecté

Comment s’inscrire

1) Inscription à l’événement sur https://www.njuko.net/20kmparisconnecte
2) Se connecter à la plate-forme de notre partenaire technique “Running Heroes” en créant son compte le cas échéant
3) Associer sa montre ou son smartphone dans le compte ainsi créé (+10 applications compatibles)
4) Se connecter à la course 20 km de Paris connecté grâce au code spécial reçu lors de l’inscription.
5) Il reste à courir les 20 km sur le lieu choisi par le coureur entre le 8 et le 11 Octobre
Grâce à cette opération, le coureur aura sa performance automatiquement intégrée dans le classement en temps réel.
Les résultats définitifs seront publiés le Lundi 12 Octobre au soir sur le site des 20km de Paris.
Chaque finisher recevra un diplôme numérique et chaque inscrit pourra gagner de magnifiques lots sur tirage au sort.

La marque finlandaise a sorti plusieurs mises à jour. Des options de navigation, de GPS avec économie d’énergie et un nouvel affichage sportif pour la Suunto7 et de nombreuses fonctionnalités outdoor pour les Suunto 3, 5 et 9.

Quoi de neuf pour la Suunto 7 ?

Depuis son lancement en janvier 2020, cette montre GPS connectée qui apporte des fonctionnalités essentielles aussi bien pour le sport que pour la vie de tous les jours a remporté de nombreuses distinctions (Best of CES – Las Vegas 2020) Elle a par ailleurs été unanimement reconnue comme l’un des premiers objets connectés de sa catégorie à offrir un mariage parfait entre montre connectée et montre de sport. Grâce aux dernières fonctionnalités qui arrivent sur Suunto 7, il devient encore plus facile de profiter des activités sportives et des aventures outdoor :

  • Navigation hors ligne le long d’itinéraires (synchronisée à partir de l’appli Suunto) avec un traçage des activités sportives en extérieur. Cette fonctionnalité enrichit le confort d’utilisation des cartes sur la montre. Celle-ci comprend déjà des cartes de fréquentation spécifiques à chaque sport. Ainsi vous pourrez aller encore plus facilement où vous voulez, et revenir sans encombre.

  • Mode GPS avec économie d’énergie prenant appui sur l’algorithme FusedTrack™ de Suunto. Grâce à ce mode, Suunto 7 tiendra plus longtemps en sollicitant moins la batterie pendant les séances prolongées.
  • Nouvel affichage sportif « toujours allumé » à basse consommation. Pendant vos activités sportives, l’affichage reste toujours allumé afin de vous indiquer les données essentielles tout en sollicitant très peu la batterie.

Mise à jour de l’application mobile

L’appli Suunto permet aux utilisateurs de planifier sans effort des itinéraires, de télécharger des activités depuis leurs montres, et de se connecter à des applications partenaires comme Strava et Training Peaks.

Cette mise à jour regorge de nouvelles fonctionnalités, notamment un nouvel écran d’accueil avec un accès plus facile au calendrier, aux totaux d’activités et aux cartes. Une multitude d’ajouts et d’améliorations vient enrichir les fonctions cartographiques de l’application. Les utilisateurs peuvent désormais suivre leurs propres cartes de fréquentation personnelles basées sur les activités individuelles réalisées au cours de la semaine précédente, du mois écoulé ou de l’année calendaire. En outre, ils ont la possibilité de découvrir des itinéraires et des points de départ populaires accessibles à proximité de leur position et basés sur les exercices rendus publics par les membres de la communauté Suunto. Grâces à ces nouvelles fonctionnalités, il devient encore plus facile de se lancer dans de nouvelles aventures.

Du nouveau aussi pour les Suunto 9, 5 et 3

Cette version est la mise à jour logicielle la plus importante de l’histoire de Suunto. Elle apporte, via SuuntoPlus™, un certain nombre de fonctionnalités pour les activités outdoor et l’entraînement. En voici certains points essentiels : un nouveau cadran de montre inspiré des activités outdoor avec notamment les heures de lever et de coucher du soleil et la pression atmosphérique (selon le modèle). La navigation au relèvement permet de définir un objectif, d’obtenir une direction et de trouver son chemin, sur un sentier ou en dehors de tout sentier balisé.

Voici quelques-unes des nouvelles fonctionnalités* de SuuntoPlus™ :

  • Weather : heures de lever et de coucher du soleil, température de l’eau, tendance barométrique, alarme orage, niveau d’oxygène pour les hautes altitudes, entre autres détails.
  • Climb : élévation actuelle, ascension cumulée, pourcentage de pente de l’ascension et vitesse verticale.
  • Safe : coordonnées GPS (latitude et longitude) de l’emplacement actuel, distance, altitude et relèvement par rapport au point de départ.
  • Loop : détails des tours basés sur votre position. Pour chacune des boucles que vous créez, vous pouvez suivre et comparer vos efforts au tour.

.

En gravissant 278 fois le terril de Nœud-les-Mines, dans le Pas de Calais, Élise Delannoy a réalisé le record du monde féminin de dénivelé positif sur 24h avec 16 572,6 mètres D+ cumulés.

La championne nordiste, 7e de l’UTMB 2019, avait planifié sa tentative pour essayer de battre le record du monde masculin, réalisé le 5 septembre par Aurélien Dunand-Pallaz à Marthod en Savoie en 17 218 mètres de dénivelé positif en 139 km.

Le record du monde est “battable”

Pendant 18h, Elise fera jeu égal, et aura même de l’avance sur ce record d’Aurélien Dunand Pallaz « Ce défi avait pour but de me challenger, mais aussi de montrer que plus la distance est longue, plus les femmes se rapprochent du niveau des hommes. Sans mon souci gastrique en fin de nuit, j’avais le bon tempo pour tenter de dépasser le record masculin. Malheureusement, ne pouvant plus m’alimenter, j’ai baissé de régime. Mais c’est l’occasion aussi de lancer l’idée aux femmes de tenter ce record, car je sais que le record du monde masculin est battable ! »

« Ce défi fou a été l’occasion d’avoir un moment de partage comme je n’avais jamais connu jusque-là ». Sa famille, son équipe, des pacers, des traileurs qui se sont déplacés de toute la région, des spectateurs qui sont venus voir un exploit de dénivelé positif se réaliser sur un terril du nord de la France, et enfin une communauté tout entière derrière Élise sur les réseaux sociaux : « Quand je cours un ultra, je suis seule la plupart du temps, et j’ai mon équipe qui m’attend aux ravitaillements. Ici, sur cet aller-retour de 520m, je n’étais jamais toute seule, toujours soutenue, encouragée, supportée, on me lisait même les commentaires des réseaux sociaux tout au long de la journée ! Ce fut un moment unique de partage que je vais garder longtemps en mémoire. » Les records du monde absolus sont la propriété des hommes, toutefois, celui-ci, pour le moment, est atteignable par une femme. Si les records du monde féminin n’ont pas encore autant d’échos médiatique que les records du monde masculin, il est évident qu’une femme devenant la première à détenir un record du monde absolu provoquera une onde qui dépassera son propre sport. 

La Fédération Française d’Athlétisme lance le Run 2K Challenge, une opération “portes ouvertes” dans les clubs de France jusqu’au 23 septembre. L’objectif : découvrir la pratique du running encadrée dans les clubs et ses avantages : coach, suivi, émulation de groupe…

Depuis le 16 septembre et jusqu’à ce mercredi 23 septembre, près de 200 clubs d’athlétisme, répartis sur l’ensemble du territoire national participent à ce challenge imaginé par la FFA. Le principe est simple et accessible à tous : courir une, deux, trois fois ou plus la distance de 2 kilomètres.

L’objectif de cette opération : faire découvrir la pratique du running au sein d’une structure spécialisée et qualifiée afin d’en ressentir tous les avantages : vie de groupe, conseil, suivi, évaluation, motivation, émulation…Pour participer, une seule règle : se rendre dans le club running le plus proche de chez soi et courir 1, 2, 3… 5 fois 2000 mètres ou plus ! Chacun peut ainsi tenter sa chance au Run 2K Challenge et bénéficier gratuitement de l’expertise des coaches ou échanger avec les coureurs de sa ville.

Les participants pourront :

– Repartir avec un livret « warm up running » comprenant les meilleurs conseils et outils des coaches,
– Estimer leur VMA (vitesse maximale aérobie) et leur chrono sur différents formats de course,
– Échanger avec les coaches running du club sur leurs sensations, motivations, chronos et objectifs,
– Bénéficier d’une invitation à 2 séances découverte en club et d’un plan d’entrainement personnalisé jaimecourir.fr

L’équipementier suisse On lance Cyclon, un service d’abonnement proposant des équipements de sport entièrement recyclables, dont une chaussure de running haute performance.

On progresse dans le durable. Après Salomon qui annonçait il y a peu la commercialisation prochaine de l’Index 01, running conçue avec des matériaux recyclés et recyclable en fin de vie, On Running va plus loin dans la démarche. L’équipementier suisse lance Cyclon, un service d’abonnement qui permettra de recevoir, de porter les derniers équipements running, puis de renvoyer les produits en fin de vie à la marque, en échange des nouvelles versions.

On Running Cyclon abonnement

Un équipement, plusieurs vies

Autrement dit, ces équipements qui auront plusieurs vies, ne vous appartiendront pas. Une fois l’article usagé retourné, il sera entièrement recyclé par On, qui réutilisera les matériaux pour créer de nouveaux produits. Une démarche circulaire par abonnement que la jeune marque française Circle Sportswear avait déjà mise en place ce printemps.

« Le service Cyclon est une nouvelle façon révolutionnaire de devenir plus durable, tout en garantissant à nos clients que la performance des produits ne sera pas altérée » explique Caspar Coppetti, co-fondateur d’On. « Les clients qui s’inscrivent aujourd’hui seront les premiers à obtenir la dernière innovant en matière de running performance durable. »

Le nom choisi pour ce service, Cyclon, est inspiré du puissant phénomène météorologique circulaire caractérisé par des nuages en rotation, soulignant la nature circulaire du service et le puissant impact qu’il aura sur l’industrie du sportswear.

On Running Cyclon

Une running recyclée, recyclable et ultra-légère

Le premier produit commercialisé sera une chaussure de running entièrement recyclable, également appelée Cyclon. Créée à partir de plus de 50% de matériaux biosourcés à base de graines de ricin notamment, cette Cyclon sera ultra-légère (moins de 200 g !) et ses caractéristiques de retour d’énergie et d’amorti sont parmi les plus élevées de la gamme On.

« Fabriquer une chaussure de course performante et entièrement recyclable est un énorme accomplissement dont nous sommes extrêmement fiers », déclare Olivier Bernhard, co-fondateur d’On.« Mais nous sommes allés plus loin. Nous voulions montrer que durabilité et performance vont de pair. Le service d’abonnement permet aux coureurs non seulement de recevoir l’une des chaussures les plus performantes que nous ayons conçues, mais de recevoir en permanence les dernières technologies et les chaussures les plus à jour de notre laboratoire. »

Pour 29,95€ par mois, on peut s’inscrire à Cyclon sur on-running.com/cyclon. La chaussure sera disponible exclusivement via le service d’abonnement dans la seconde moitié de 2021.

.

Depuis le 31 août, l’insuable Luca Papi poursuivait son défi : parcourir 4 Transgrancanaria 360 à la suite. Après treize jours à courir nuit et jour en autosuffisance, victime d’une douloureuse lésion au quadri et de températures caniculaires, il arrête sa #transgrancanaria1000. Bilan de sa folle épopée : 850 km et 41 242m de dénivelé positif.

Luca Papi, roi de l’inédit. Un extraterrestre comme beaucoup le définissent, une machine à avaler les kilomètres qui aujourd’hui vient encore d’écrire une page de l’ultra-fond. Le coureur italien s’était donné comme objectif d’enchaîner les quatre éditions de la Transgrancanaria 360, en parcourant plus de 1100 km avec un dénivelé positif et négatif de plus de 100 000 m en un temps de 15 jours. Mais après treize jours après le début de l’aventure, le coureur a décidé d’arrêter le chrono le 13 septembre, à 850km et 41 242 m D+.

L’athlète italien, qui réside en Ile-de-France est parti lundi 31 août à 23h du Porto de las nieves d’Agaete. Il a d’abord faire un échauffement de 46 km jusqu’au Roque Nublo, d’où le 1er septembre, il a pris le départ de la première Transgrancanaria 360 de son défi sur le parcours de la dernière édition qui s’est tenue en mars cette année.

Il a commencé son aventure en complétant en environ 72h l’édition 2020 de la Transgrancanaria 360, sur un circuit engagé de 262 km depuis le centre de Gran Canaria jusqu’au Phare de Maspalomas. Ensuite, il a rempilé sur le tracé correspondant à l’édition 2018 (269 km et 12 000 mD+), en passant par l’un des endroits le plus emblématiques de l’île : la plage de “las canteras” mais aussi “calle Triana”. Ensuite il a (re)parcouru la version 2019 (264 km et 13 265 m D+). La chaleur et une lésion au quadriceps droit l’ont obligés à marcher sur une grande partie du parcours, en terminant avec un temps de 102h et 10 minutes. D’une manière générale, la météo a compliqué son épopée avec un thermomètre dépassant 40°C la journée et 32°C la nuit, avec de longs passages sans points d’eau et très peu de sommeil. Malgré cela, le champion n’a jamais perdu son sourire et sa bonne humeur, appréciant l’accueil des habitants de Gran Canaria venus l’encourager, le ravitailler, le masser. Sa#transgrancanaria1000 restera une grande aventure.

Et si on se faisait “La Nièvre en courant” ? Trois jours plus tard et 400 km de relais plus loin, 9 irréductibles nivernais ils l’ont fait, la grande traversée de leur département. Avec l’envie, on fait de grandes choses !

La fine équipe nivernaise est arrivée le 26 juillet, vers 18h sur l’esplanade du palais ducal de Nevers. 400 km en relais en trois étapes pour traverser la Nièvre. Un projet monté à la va-vite autour d’Antoine De Wilde, organisateur de La Bottine de Nevers et du Nevers marathon (entre autres). L’idée a fait “tilt” le lundi, ils ls sont partis le vendredi même. Juste le temps de monter un roadbook et d’organiser la logistique…

Un petit bout de la France en courant

Dans l’équipe, certains sont rodés, bons coureurs ayant déjà participé à la célèbre France en courant, annulée cette année. Cette Nièvre en courant s’en fait l’écho, en hommage à cette aventure en relais qui sillonne la France et laisse depuis plus de trente ans des souvenirs impérissables à ses participants. Mais dans le lot de cette team ’58’, l’effort cumulé sur plusieurs jours fût une grande première, un vrai challenge sportif. Au final, tous ont bouclé la boucle, ravis par cette échappée belle à domicile et l’accueil spontané reçu dans les villages traversés. Ebahis aussi par la variété des paysages de leur département. Leur tracé : une grande boucle autour de Nevers. Pour la première étape , Marzy, Fourchambault, La Charité-sur-Loire, Pouilly-sur-Loire, Cosne-sur-Loire, soit 74 km avalés en une matinée en partie au fil du fleuve royal.

Entre lacs, forêts et villages et bocages

Rebelote le lendemain avec un départ à la fraîche, à 4h du matin depuis Cosne. Direction Donzy, Prémery, Corbigny, ses bocages et pâturages puis cap sur le Morvan et ses beaux lacs, Settons et Pannecière, avec finish de l’étape à Château-Chinon. Bilan la journée de course, achevée vers 18h, 157 km et 2 229m de dénivelé. Une bonne nuit de sommeil, puis ce sera la “der”. Cap sur Nevers. 124 bornes rythmés par deux ascensions : le Haut Folin et le Mont Beauvray. Pour le final, un accueil triomphal autour du palais ducal de Nièvre. Et une conclusion à l’ unisson : cette Nièvre en courant presque improvisée, en forme de coup d’essai, en appelle d’autres !

Les courses virtuelles UTMB for the planet rassemblent déjà 8500 coureurs de 98 pays qui ont collecté 10 000 euros pour WWF France.

Jusqu’au 30 août, il est possible de participer aux 4 courses virtuelles UTMB for the planet, et ainsi se mesurer à l’une des quatre épreuves mythiques de l’événement que sont l’OCC, la CCC®, l’UTMB® et la PTL®.

Cette initiative digitale et solidaire lancée le 20 juillet permet de participer à un UTMB® virtuel en enregistrant ses activités depuis chez soi où que l’on se trouve sur la planète.

La plateforme digitale intègre un classement en temps réel qui file jusqu’à la date de clôture d le 30 août.

Il reste donc un mois pour se tester et se mesurer à ses amis et aux meilleurs athlètes de la discipline !

On peut réaliser sa course virtuelle en plusieurs étapes et en kilomètres-effort. La participation à l’une des courses virtuelles UTMB® for the Planet est gratuite mais il est donné la possibilité aux coureurs de faire un don à WWF France. En 10 jours, 10 000 euros ont été collectés. Lorsqu’une course virtuelle est terminée, les participants débloqueront un badge exclusif de Finisher.

Quant aux coureurs qui choisissent de supporter WWF France, ils obtiendront un dossard virtuel exclusif.

A noter que 3 dossards pour l’UTMB® Mont-Blanc sont à gagner pour les Finishers de l’UTMB® Virtual 50, UTMB® Virtual 100 et UTMB® Virtual 170. L’organisation s’engage elle aussi à soutenir WWF France.

Le couple franco-américain vient de relier Cervinia à Chamonix en 4 jours et demi. 188 km et 13 500mD+ ponctués par deux ascensions, le Breithorn (4 164m) et le Mont-Blanc (4 809m). 

Katie Schide et Germain Grangier ont bouclé le 23 juillet une aventure unique. Le couple franco-américain, ambassadeurs de l’équipementier suisse On, ont rallié Cervinia à Chamonix en 4 jours et demi. À l’aube du dimanche 19 juillet, au départ de Cervinia en Italie, Katie et Germain ont débuté leur aventure par l’ascension du Breithorn (4 164m). Après une nuit au refuge de Schonbiel, ils se sont alors lancés sur la Haute-Route, un itinéraire de 120 kilomètres ralliant Zermatt en Suisse à Chamonix en France. Aux Houches, ils ont temporisé une journée pour qu’une fenêtre météo s’ouvre et sont partis gravir le Mont-Blanc pour finalement boucler leur aventure ce jeudi 23 juillet.

Après plus de 41 heures d’effort en 4,5 jours, Katie et Germain auront parcouru 188 kilomètres, cumulé plus de 13 500 mètres de dénivelé positif et gravi deux sommets à plus de 4 000 mètres d’altitude, ensemble.

« Ces derniers jours avec Germain définiront vraiment mon été 2020. Nous sommes partis sans aucun stress pour atteindre des objectifs de temps précis ou battre tout type de record, juste pour passer de longues journées en haute montagne, voir où nos corps pourraient nous mener. Avec la plupart des événements annulés cette année, ce projet était une bonne occasion de revenir aux racines de ce que nous aimons le plus: passer de longues journées à se déplacer à travers les montagnes. » dit Katie Schide.


Ce projet de longue date a nécessité plusieurs mois d’organisation logistique et de préparation physique. Reconnus en tant qu’athlètes élites sur le circuit mondial de trail running (tous les deux dans le top 10 de leur catégorie sur l’UTMB 2019), Katie et Germain avaient à coeur de lier alpinisme et ultra trail sur une aventure unique en son genre.  

« Quelques jours à passer du temps à l’extérieur, à écouter la montagne, à tester nos limites, à mesurer les risques et à s’adapter constamment au moment présent. Nous partageons des aventures en haute montagne pour explorer de nouveaux sommets, crêtes, vallées et glaciers comme un simple défi d’endurance. C’est ce pour quoi nous vivons. » précise Germain Grangier.

Résumé de leur épopée Stage 1 – de Cervinia à Schönbielhütte – 35 km, 2 700D+ en 6 heures // Stage 2 – traversée de la Haute-Route de Zermatt à Chamonix – 115km, 7 000D+ en 24 heures // Stage 3 – Les Houches, ascension du Mont-Blanc – 33km, 3 800D+ en 11 heures et 30 minutes

Ce 5 Km Athlé Open de France Virtuel se déroulera du 11 au 14 juillet. Cette course connectée gratuite, ouverte à tous ceux qui veulent se challenger donnera le coup d’envoi d’un nouvel indice de comparaison entre les runners mis en place par la Fédération.

Cette première échéance athlétique post-coronavirus, organisée par la Fédération Française d’Athlétisme du 11 au 14 juillet, permettra à tous les coureurs de se mesurer les uns aux autres, à distance mais sans pour autant être privés d’émulation : tous les participants se retrouveront intégrés au même challenge et soumis au même verdict : celui du tout nouvel Index National Running qu’inaugure la fédération.

L’Index National Running, nouvel indice de comparaison entre runners. A partir de ce challenge 5 KM Athlé et pour toutes les courses sur route qui suivront, tous les runners pourront retrouver sur JaimeCourir.fr, la plateforme running de la Fédération, cet indice d’évaluation et de comparaison sous la forme d’un classement de tous les participants aux plus de 5000 courses sur route – de 3 à 100 km – recensées par la FFA. Chaque coureur retrouvera sur la plateforme son Index National Running, qui pourra évoluer selon ses différents chronos enregistrés, quelle que soit la distance, lui permettant ainsi de se situer dans un classement national, de suivre l’évolution de son niveau ou encore d’identifier les types de courses sur lesquels il pourra réaliser ses meilleurs résultats.

Cette course de 5 km est gratuite. Le principe : courir seul ou avec ses amis – en respectant évidemment les gestes barrières et la distanciation sanitaire – sur 5 km, sur le tracé de leur choix. 5 km, une distance accessible à tous, des débutants aux champions, , licencié(e)s ou non dans un club d’athlétisme. Les plus ambitieux pourront tenter de se rapprocher des recordman/woman de France de la distance : respectivement Jimmy Gressier en 13’18’’ (record d’Europe), et Liv Westphal en 15’31’

Classement sur Strava et lots à gagner

L’ensemble des résultats sera collecté et centralisé sur Strava, partenaire technique de l’évènement. Les performances de chacun seront consultables en direct, rendant le challenge encore plus réaliste. Et comme sur toute échéance de haut niveau, il y aura bien sûr de nombreux lots à gagner : des équipements Asics, des dossards pour le MAIF Ekiden de Paris, des billets pour les prochains événements athlétiques, des réductions de 30€ sur la licence FFA.

Pour s’inscrire gratuitement et télécharger son dossard, cliquer ici