Morhad Amdouni a battu record de France du marathon, en 2h05’22’’, terminant 3e du Marathon de Paris.

Sur ce Marathon de Paris, Benoît Z avait établi le record de France en 2h06’36’’. C’était en 2003. Un bail. Morhad Amdouni a dépoussière ce vieux record près de vingt ans plus tard. Le Corse, champion d’Europe du 10 000m en 2018 boucle en 2h05’22’’. Sur l’avenue Foch, il éclate de joie. 2’58/km de moyenne, une performance majuscule. Deuxième marathon de sa carrière, quatrième meilleure performance européenne de tous les temps ! 

Morhad Amdouni : “Ce record remet les choses en place ” 

Morhad Amdouni est venu pour améliorer son record (2h09’14, à Paris en 2019), le record de France en tête. Il courait pour la place aujourd’hui et termine sur le podium. A une poignée de secondes des Éthiopiens Deso Gelmisa (2h5’7’’) et Seifu Tura (2h5’10’’). Ces deux athlètes, départagés au sprint, sont rompus aux marathons, une dizaine chacun dans les jambes.

Pour Morhad Amdouni, tout frais sur la distance, ce chrono en 2h05’22” est énorme. Parti avec la tête de course sur des bases légèrement supérieures à 2h05, le Corse s’est vite montré en forme ce dimanche matin bien frais mais ensoleillé (2°C au départ). Lorsque les Ethiopiens ont durcit la cadence, Morhad ne s’est pas affolé. Esseulé sur les 6-7 derniers kilomètres, il a tenu bon. Jusqu’au bout.  « À un moment j’ai cru que j’allais revenir sur les deux qui étaient devant mais il manquait des détails. Cela viendra. Notamment lors des ravitaillements où je n’ai jamais pu prendre ma gourde. Ce record représente beaucoup, cela permet de remettre les choses en place (…) Aujourd’hui on va parler de Morhad en mode marathon“, commente-t-il. Un petit goût de revanche dans l’air pour cet homme fort du jour, peu suivi par les partenaires jusqu’à présent.

Morhad Amdouni, nouveau recordman de France sur marathon aux côtés de Benoit Z, à l'arrivée du Marathon de Paris 2022.
Morhad Amdouni, nouveau recordman de France sur marathon aux côtés de Benoit Z. ©ASO-Antoine Decottignies.

“Il vaut 2h04”, dixit Benoit Z

La carrière de Morhad Amdouni sur marathon ne fait donc que commencer. Et à deux ans des J.O Paris 2024, cela promet. Le parcours parisien n’est pas le plus propice aux performances du calendrier mondial, on le sait. Le champion pourrait ainsi abaisser son chrono à Berlin, Valence ou Rotterdam.

Mais Morhad Amdouni tenait d’abord à revenir sur ce marathon capital. « Paris, c’est un choix du cœur. J’aurai pu courir à Rotterdam mais je tenais à courir ici. Je suis très heureux d’avoir montré que les coureurs français pouvaient être performants sur marathon. Et ça n’est pas fini. Dans deux ans, les Jeux olympiques de Paris ! » s’enthousiasme le nouveau recordman.

Benoit Z, présent sur cette édition n’a pas manqué de le féliciter : « Je suis honoré et fier que Morhad ait battu mon record de France. C’est un athlète complet, d’exception. C’est flatteur d’avoir un record qui a duré aussi longtemps. Cela laisse entrevoir de très belles choses pour lui sur marathon, il peut envisager se rapprocher du record d’Europe dans les années qui viennent. Je pense que sur un parcours plus roulant et avec plus d’expérience, il vaut 2h04‘ ». 2h04’ en 2024 ? On veut y croire !

« Il avait un temps dans sa tête, je pense qu’il n’est pas très loin. Les conditions n’étaient pas si mauvaises que cela. Il y a mieux à faire parce qu’il a loupé un maximum de ravitaillements, ce n’est qu’un débutant sur marathon. Il ne faut pas l’oublier » rappelle de son côté Jean-Claude Vollmer, son entraîneur.    

De son côté, le Franco-Suisse Julien Wanders, recordman d’Europe du semi-marathon, très attendu pour son premier marathon a terminé en 2h11’52, en 18e position au classement général.

Marathon de Paris : un nouveau record féminin

Sur cette 45e édition du Marathon du Paris le record féminin est aussi tombé. La Kényane Judith Jeptum a actualisé la meilleure marque de l’épreuve, détenue depuis 2017 par sa compatriote Purity Rionoripo (2h20’55”). Judith Jeptum, 26 ans a coupé le fil en 2h19’48”. Avec une belle avance sur ses deux poursuivantes éthiopiennes Fantu Jimma (2h22”52) et Besu Sado (2h23’16”). La première Française est Anaïs Quemener, qui termine en 14e en 2h37’26”. 

Derrière ces champions, des milliers de coureurs poursuivent leur traversée de Paris, entamée sur les Champs-Elysées. Les derniers concurrents sont attendus en milieu d’après-midi sur l’Avenue Foch. Les résultats de cette 45e édition ici.