New Balance Fuelcell Super Comp Trainer : l’entraînement dans la performance

Cette New Balance Fuelcelle SuperComp Trainer destinée à l'entraînement comme à la compétition est une paire avec une plaque en carbone qui offre un bon équilibre entre confort et dynamisme.

Cette New Balance Fuelcell SuperComp Trainer est une paire en carbone qui offre un bon équilibre entre confort et dynamisme. Pour l’entraînement, comme la compétition.

Avec cette New Balance Fuelcell SuperComp Trainer, New Balance étoffe sa gamme de chaussures performance à plaque carbone. Il s’agit d’un modèle intermédiaire à la version course élite.

Semelle oversize, lame de carbone et effet rocker


On retrouve l’épaisse semelle, désormais habituelle sur ce type de modèle, ainsi que la partie incurvée à l’avant (dit effet rocker). Ici la hauteur de 47 mm. Le test de flexion manuelle le confirme : il y a bien une lame carbone. D’ailleurs, elle est partiellement visible sous l’avant-pied.

Cette New Balance Fuelcell SuperComp Trainer est une paire avec une plaque en carbone qui offre un bon équilibre entre confort et dynamisme.

Le poids (280 g en pointure 44) n’est pas particulièrement léger pour un modèle à vocation performance. Mais on ne le ressent pas lors des premiers kilomètres. L’effet rocker incite naturellement à accélérer l’allure. Et à poser le pied sur la partie avant. Les coureurs peu habitués à ce type de foulée pourraient être un peu déroutés. Mieux vaut ainsi prévoir quelques sorties d’adaptation, en commençant par des durées relativement courtes (45 à 60 minutes).

L’amorti est ferme mais pas inconfortable. Cela « tape » beaucoup moins qu’avec d’autres modèles destinés à la compétition. C’est là que le terme  » Trainer  » prend toute sa signification. Car c’est bel et bien une paire utilisable à l’entraînement. Sur piste pour des sessions rythmées comme sur des sorties longues en préparation semi-marathon voire marathon, selon les capacités du coureur à apprécier ce type de chaussures.

New Balance FuelCell Super Comp Trainer : un réel gain de vitesse sur la piste !


Pour mettre en évidence ses qualités dynamiques, place à une séquence de 600 mètres sur piste. Après 30 minutes d’échauffement, je réalise une première séquence de 5 x 600 m en portant la New Balance Fuelcell Rebel V2 (chaussure orientée performance, 230 g, sans plaque carbone). Je termine en 2’05 », soit 3’30 » au km, un peu plus de 17 km/h avec 1’30 » de récupération.

J’attaque la seconde session de 5 x 600 m en portant ces New Balance Fuelcell SuperComp Trainer. J’adopte le même rythme (validé par la fréquence cardiaque stabilisée mesurée à l’aide d’une ceinture pectorale). Chaque séquence de 600 mètres est réalisée systématiquement 3 à 4 secondes plus rapidement. Le même gain est constaté chez un autre coureur sollicité. Il a effectué des séries de 800 mètres avec un protocole identique : 5 x 800 m en 2’45 » (3’25 » au km) puis 5 x 800 m avec les SuperComp Trainer courus en 2’40 » (3’19 » au km).

Les notes du testeur. Amorti : 16/20 – Confort : 17/20 – Dynamisme : 17/20 Stabilité : 16/20 – Souplesse : 16/20

Du confort au-delà de 1h30 de course


Mais il n’y a pas que des séances sur piste dans un programme d’entraînement. Et ces chaussures étant assez confortables pour effectuer des sorties d’au moins 1h30, elles sont parfaitement adaptées à des sorties longues en préparation d’un semi marathon. Avec un début de séance en endurance (elles sont parfaitement utilisables à ce type d’allure), puis en augmentant progressivement la vitesse pour effectuer des séries à allure semi-marathon.

Le bon équilibre entre confort et dynamisme permet de bien s’entraîner et de profiter des qualités de propulsion apportées par l’ensemble semelle en mousse et plaque carbone.

Pour des sorties plus longues en vue d’un marathon (d’une durée allant de 1h45 à 2h15), comme il a été écrit plus haut, il faudra peut-être envisager une période d’adaptation pour que les mollets (jumeaux et soléaires) encaissent ce surcroît de sollicitation.
Un petit inconvénient remarqué lors de quelques passages sur des chemins parfois moyennement revêtus : la large découpe sous le talon est un piège à cailloux, situation que l’on ne rencontre pas si l’on court exclusivement sur bitume.

Au final, New Balance avec sa FuellCell Super Comp Trainer, propose un très bon modèle d’entraînement orienté vers la performance, sans sacrifier le confort !

Le + Dynamisme et confort préservé. Le – Tarif élevé (230 € la paire).

Utilisation recommandée : entraînement courtes et moyennes distances, adaptation à envisager pour les préparations marathon, pour coureur à foulée neutre, poids inférieur à 75 kg.

Il a testé pour vous. Frédéric, 57 ans, 1,77 m, 70 kg, 2h47’ sur marathon (2013). Pieds légèrement pronateurs, sans correction. Conditions du test : 100 km sur bitume (70 %), chemins stabilisés (20 %) et piste (10 %), tous types de séances.