La SaintéLyon fêtera ce week-end sa 67e édition. La météo s’annonce hivernale. Si l’envie vous prend en dernière minute d’aller courir sur les monts du Lyonnais, foncez : il est encore possible de s’inscrire !

SaintéLyon, 67e édition les 27 et 28 novembre
SaintéLyon, 67e édition pour la doyenne des courses d’ultras

La SaintéLyon, doyenne des courses d’ultras s’apprête à vivre sa 67e édition. Ce rendez-vous culte de fin de saison est devenu la plus grande course nature de l’hexagone. A trois jours du départ, 15 000 engagements ont été enregistrés. Une participation légèrement en retrait (-12%) par rapport à une année “habituelle”, pour les raisons que l’on connait.

Il reste des dossards !

Du coup, une fois n’est pas coutume, il sera possible de s’inscrire jusqu’au dernier moment et cela sur l’ensemble des formules.

Autre nouveauté de dernière minute, des conditions hivernales. La neige et le froid sont en effet annoncés ce week-end sur les monts du Lyonnais. Après les éditions dantesques (pluie continue) 2018 et 2019, la tradition semble au rendez-vous.

8 FORMATS AU CHOIX. SAINTELYON solo de 78 km entre Saint-Etienne-Lyon ou Relais 2 – 3 – 4  SAINTEXPRESS Solo de 46 km entre Sainte-Catherine et Lyon SAINTÉSPRINT Solo de 23 km entre Soucieu-en-Jarrest et Lyon SAINTÉTIC Solo de 13 km entre Chaponost et Lyon LYONSAINTÉLYON Solo de 156 km pour l’aller retour Lyon-Saint-Etienne-Lyon

Autre information de dernière minute, des conditions hivernales annoncées. La neige et le froid seront de la partie sur les monts du Lyonnais. Après les éditions dantesques (pluie continue) 2018 et 2019, la tradition semble au rendez-vous. La nuit s’annonce donc difficile. Les concurrents devront s’équiper en conséquence.

Un plateau élite au rendez-vous 

Sur la distance reine de 78 km, on a appris récemment le forfait pour blessure de Cédric Fleureton et de Baptiste Chassagne, 1er et 4e de la dernière édition. En l’absence du double vainqueur Manu Meyssat, lui aussi toujours blessé, on braque les projecteurs sur Thomas Cardin, champion de France Trail court 2019 , Benoit Cori, double vainqueur de la SaintéLyon et récent 3e de la grande course des Templiers, Benjamin Polin, vainqueur 2021 du 80 km de l’Écotrail de Paris. Egalement présent, l’Allemand Benedikt Hoffmann, récent vainqueur du Swiss Alp Marathon et l’Italien Davide Cheraz, vainqueur de la MaxiRace 2021.

Côté femmes, la double championne de France de Trail long, Sarah Vieuille, fait figure de favorite. Près de 40 victoires à son actif ! Elle devra pourtant se méfier de Sandrine Flechet, 2eme de la SaintéLyon 2019 et récente lauréate de l’Ultra 01 et d’Isabelle Dragon, qui vient de remporter l’Endurance Trail au festival des Templiers.


Sur la formule ultra de 156 km, la Lyon-Sainté-Lyon, on assistera sans doute à une explication entre Grégoire Curmer, vainqueur du Grand raid de la Réunion 2019, Arthur Joyeux-Bouillon, 3ème sur la TDS 2021 et le vainqueur sortant Alexandre Boucheix.

Enfin, sur la SaintExpress, on attend le Belge Florent Caelen, champion de Belgique de trail et de course de montagne 2021. Il devra résister à Hugo Altmeyer, récent vainqueur de Lyon Urban Trail 24 km. Chez les dames, la favorite portera les couleurs du Team Matryx avec Lucille Germain, vainqueur notamment cette année de la MCC.