Foulure, entorse, crampe : après une blessure, on se demande souvent quelle méthode rapide choisir pour estomper la douleur. Faut-il sortir la poche de glace ou la bouillotte ?

De la glace pour soulager les douleurs.

En réalité, il n’existe pas une seule et unique réponse à cette question. Tout dépend du type de blessure dont vous souffrez même si l’effet recherché, quant à lui, reste le même : soulager la douleur…On fait le point !

La chaleur, pour soulager quelles douleurs  ?

La chaleur a pour effet d’augmenter la circulation sanguine en dilatant les vaisseaux sanguins, on parle alors de vasodilatation, de détendre les muscles contractés en favorisant la circulation de l’oxygène et l’élimination des toxines d’améliorer l’élasticité des tissus, d’atténuer la douleur.

Pour soulager une douleur, on optera donc pour la chaleur en cas de : douleur musculaire, mal de dos, crampes, courbatures ou spasmes. La chaleur sera aussi utile pour venir à bout d’ne douleur articulaire, notamment en cas d’arthrose.

Comment bénéficier des effets de la chaleur sur une douleur ? Il est possible d’utiliser simplement une bouillotte ou d’autres solutions disponibles en pharmacies (poches, patchs chauffants, crème chauffante type Baume du tigre). L’idéal étant d’associer la chaleur à des massages.

Le froid : une solution pour toutes les blessures ?

Le froid est efficace en phase aiguë d’une blessure. En effet, il favorise une diminution de l’hémorragie et de l’œdème suite à un traumatisme. L’application de glace provoque une vasoconstriction des vaisseaux sanguins, le métabolisme cellulaire est ralenti et l’on observe une baisse de la production de déchets métaboliques et autres toxines. Le froid protège les tissus des effets produits par la réaction inflammatoire. C’est pour toutes ces raisons que la cryothérapie – le traitement par le froid – est si prisée par les sportifs de haut-niveau.

Enfin, l’abaissement de la température provoque localement une sorte d’anesthésie qui explique le soulagement ressenti lors du glaçage de la partie endolorie. Le froid permet également de diminuer la taille de l’hématome.

En revanche, attention, le froid n’est pas recommandé lors d’inflammations chroniques.

On se soigne donc avec du froid en cas de : inflammation, foulure, entorse, déchirure, tendinite, contusion, ecchymose et même migraine…

Comment appliquer du froid sur une blessure sportive ? Grâce à une poche de glace, un spray froid, un patch ou encore une crème à effet froid. L’idéal est de l’appliquer directement après le choc, lorsque la douleur est encore vive et que l’inflammation a un aspect gonflé (rouge et chaud).

Lorsque la douleur devient chronique, elle doit alors être apaisée grâce à la chaleur.

En cas de douleur importante et/ou se prolongeant au-delà de 24h, il est indispensable de consulter son médecin ou de demander conseil à son pharmacien.