Test de la Hoka Cielo X1 : vraiment tout pour la vitesse !

Hoka Cielo X1, la nouvelle paire en carbone Hoka, plus rapide que rapide.

Cette Hoka Cielo X1 se présente comme la paire la plus rapide de la marque. Une nouveauté destinée à la vitesse, à l’état pur, et à réserver aux plus compétiteurs.

Hoka a déjà largement investi le champ des chaussures à plaque carbone mais en proposant des modèles à la fois entrainement et course. La nouvelle Cielo X1 se présente comme le modèle compétition ultime.

Tout y pensé pour la vitesse et l’efficacité. Le look est très marqué et agressif. Il rappelle celui d’autres modèles carbone compétition de la concurrence. Le dessin de la semelle avec son encoche et le profil très effilé ne laissent pas de doute quant à l’objectif de cette chaussure : aller vite.

Chaque gramme a compté…

La Hoka Cielo X1 se présente comme la paire la plus rapide de la marque. Une nouveauté destinée à la vitesse, à l’état pur, et à réserver aux plus compétiteurs.
La Hoka Cielo X1 pèse 210 g en 40 et affiche un drop de 7 mm.

Vous vous avons déjà présenté les caractéristiques de cette Hoka Cielo X1 lancée 1er février. Après plusieurs semaines de test, voici que ce nous en avons pensé.

Côté tige on trouve un mesh très léger, très fin qui interroge un peu sur sa durabilité. Enfiler la Hoka Cielo X1 n’est pas évident car le pied est vraiment verrouillé à l’intérieur. Les lacets vraiment très fins et un peu « plastiques » ne rendent pas le laçage des plus faciles. La languette élastique est là pour protéger mais sans plus car là aussi, la recherche de gain de poids est évidente.

Cette Cielo X1 n’offre pas le niveau de confort habituel chez Hoka qui fait la force de la marque même sur des modèles vitesse comme la Mach X. Pour autant, on ne se sent pas mal, bien au contraire.

La Hoka Cielo X1 se présente comme la paire la plus rapide de la marque. Une nouveauté destinée à la vitesse, à l’état pur, et à réserver aux plus compétiteurs.
Une conception innovante pour la Hoka Cielo X1 avec une semelle « creusée » associant deux mousses de densité différentes et une plaque en carbone.

Une fois en place, la sensation est étrange. C’est la première fois que je ressens à ce point la bascule. La semelle est clairement incurvée pour accentuer le mouvement du corps vers l’avant. On se sent également en hauteur, l’épaisseur de la semelle de 40mm y est pour beaucoup.

Il a fallu placer plusieurs couches de matière sous la chaussure. Une plaque en fibre de carbone, intercalée entre deux couches de mousse PEBA. La couche au contact du pied est plus souple, accès vers le confort. La couche inférieure est sans doute ce que j’ai rencontré de plus ferme chez Hoka pour maximiser le retour d’énergie.

Un effet de vitesse réel avec la Hoka Cielo X1

Hoka Cielo X1, la nouvelle paire en carbone Hoka, plus rapide que rapide.

En action cela se ressent tout de suite. On sent physiquement l’effet rebond. Plus on accélère et plus la chaussure devient stable et efficace. C’est ce sentiment que nous avions déjà rencontré avec la gamme Rocket.

L’effet vitesse est réel. Maintenant la question est de savoir combien de temps un coureur peut tenir avec cette chaussure avant de fatiguer. Hoka destine cette chaussure aux coureurs en quête de performance. Et c’est évident tant il faut « du pied » pour exploiter tout le potentiel de cette Cielo X1.

Les débutants et les poids lourds peuvent passer leur chemin et il y a des modèles vitesse efficaces et bien plus accessibles chez Hoka.

Pour les coureurs expérimentés, la Cielo X1 se place au niveau des concurrentes en carbone. Elle sera d’une aide précieuse sur 5, 10 km et semi. Concernant le marathon, à notre avis, seuls les coureurs les plus aguerris pourront l’utiliser efficacement.

Attention aux habitués de la marque car on est sur un niveau de rigidité que je ne connaissais pas chez Hoka.  

Prix : 275€

Les notes du testeur. Amorti : 15/20 Confort : 15/20 Dynamisme : 20/20 Stabilité : 13/20 à vitesse réduite 17/20 à vitesse rapide Souplesse 

Le + Un retour d’énergie jamais vu chez Hoka. Le – Le prix élevé et les lacets qui sont, pour nous, un raté.