Eliud Kipchoge vise la victoire sur les prochains J.O de Paris 2024. Un tiercé historique pour la star du marathon.

Eliud Kipchoge a couru le Marathon en 1h59' !
Eliud Kipchoge, à l’arrivée de son marathon couru en 1h59′ avec le soutien d’Ineos, à Vienne en 2019.

Déterminé, Eliud Kipchoge. A deux ans des prochains Jeux Olympiques, le roi du marathon affiche clairement son ambition : un troisième titre olympique sur marathon.

“Ce truc qui bouillonne en moi”

Après ses victoires à Rio en 2016 et Tokyo en 2021, le recordman du monde de marathon a donc bien les J.O Paris 2024 dans le viseur. « J’ai encore ce truc qui bouillonne en moi. C’est pourquoi je l’attends avec impatience.” a déclaré le champion kenyan lors d’une conférence de presse virtuelle.« Je veux toujours courir, je veux être le premier humain à courir et gagner trois Jeux olympiques d’affilée“, poursuit-il. Ce triplé serait historique pour le champion, qui aura 40 ans lors des prochains Jeux Olympiques.

Concernant son année 2022, Eliud Kipchoge a déclaré travailler dur pour espérer courir ce printemps. Sans doute sera-t-il au départ des prochains championnats du monde de la distance, prévus à Eugène, aux Etats-Unis en juillet prochain. Le champion, que nous avions récemment croisé lors d’une course-poursuite dans Paris lançant le futur marathon pour tous 2024 ” devrait annoncer ses objectifs dans les semaines à venir, en fonction du contexte sanitaire.

Un partenariat avec Ineos

Kipchoge a également annoncé, son partenariat avec Ineos. Cette société anglaise de pétrochimie très investie dans le sport, l’avait déjà soutenu lors de son marathon démonstration en 1h59’40” à Vienne, en octobre 2019. Cette performance, bien que non homologuée, a marqué l’histoire de la distance. « Recevoir le soutien d’un tel groupe est une grande source de motivation pour mon équipe et moi. Depuis le début, notre collaboration a été parfaite. Ensemble, nous avons déjà changé le monde une première fois. Je suis excité à l’idée d’aller à nouveau au-delà de mes limites avec le soutien d’Ineos. »