Courir, c’est bon pour le système immunitaire ? Oui et non, répond le docteur Jean-Pierre De Mondenard, qui appose des conditions en cette période de confinement.

On le sait tous, l’activité physique régulière et bien conduite est favorable à notre système immunitaire. En cette période de confinement, nous avons tous intérêt à nous remuer. C’est le moment de se gainer, de bosser sa PPG à la maison, en utilisant vélo d’appartement, stepper, tapis de course, en profitant des nombreuses vidéos de fitness en ligne pour s’exercer.

©Syda Production-Adobestock

En extérieur, il est permis de sortir trottiner un ou deux kilomètres mais pas dix comme l’a précisé la Ministre des Sports, à proximité de son domicile, seul, muni de l’attestation de déplacement requise. Il s’agit là d’entretien physique, sans quête de performance. Pas question de profiter du chômage partiel et de la souplesse du télétravail pour enfiler les kilomètres. D’abord – surtout et avant tout ! – parce qu’il convient de garder à l’esprit qu’il s’agit d’avoir le moins de contact possible afin de limiter la propagation du virus. Ensuite, parce que les longues sorties en endurance fragilisent nos défenses immunitaires.

Non aux sorties longues !

©GaudiLab-Adobestock

« Ce n’est surtout pas le moment de sortir courir 20 bornes », prévient ainsi le docteur De Mondenard. «  La longue sortie n’est d’une manière générale pas terrible pour le système immunitaire. A se pousser trop loin, à se rentrer dedans, on épuise son corps et ses défenses immunitaires. »

Concrètement, quelle bonne conduite alors pour les jours à venir ? « Il convient d’adapter la dose de sport en extérieur. Pas de sorties longues et intenses mais des sorties courtes, pourquoi pas avec quelques variations d’allures. D’une manière générale, on peut recommander de couper en deux la durée de l’entraînement habituel et de sortir courir deux fois plutôt qu’une, sans augmenter l’intensité de sa sortie et toujours à un rythme de liberté respiratoire. Il conviendra aussi de veiller à bien récupérer entre ses séances, avec un temps de retour au calme, une douche, un repos allongé d’une dizaine de minutes. » recommande le médecin, qui rappelle que la lutte contre le coronavirus est bien la priorité numéro un du moment.