Brooks Caldera 6 : (d)étonante !

La Brooks Caldera 6 détonne avec son stack très épais et son amorti XXL.

La Brooks Caldera 6 détonne avec son stack très épais et son amorti XXL. Une paire coup de cœur à réserver aux trails moyennement techniques.

Cette Brooks Caldera 6 est le deuxième modèle de chaussures de trail le plus ancien (première version en 2017) derrière la célèbre Cascadia. Au look, cette nouvelle version 6 détonne avec un stack très épais, son amorti maximaliste et son impressionnante plaque de protection. Presque de quoi faire pâlir certains modèles Hoka !

Le drop est de 6 mm. Le poids de 278g pour le modèle femme en 38 est plutôt extra léger quand on voit la morphologie de la chaussure.

La hauteur du talon affiche un bon 35 mm. Loin des escarpins à 8 ou 12 cm mais quand même ! Sa toe box (boîte à orteils) correspond plutôt aux pieds larges. Sur le papier, elle se classe dans la catégorie des chaussures pour ultras et longues distances sur des sentiers lisses et moyennement techniques, pour tous types de coureurs.

La Brooks Caldera 6 détonne avec son stack très épais et son amorti XXL.

Brooks Caldera 6, amorti et rebond hors du commun

Avec cette hauteur du talon de 35 mm, on est clairement haut perché. Mais en revanche, dès les premières foulées, l’absorption des chocs et le rebond sont clairement hors du commun. Et cela est sans aucun doute relié à cette technologie dite DNA LOFT V3 infusée à … l’azote.

La semelle est moelleuse et légère avec un amorti XXL jamais ressenti jusqu’à présent sur un autre modèle de trail. Et ce qui est encore plus surprenant c’est que médio-pied ou talon, l’amorti et le rebond sont présents. Mais c’est encore plus vrai en attaque avant pied. Là, la semelle intermédiaire offre un rebond net et puissant !

Mais… car il y a un mais…Attention à cette hauteur de semelle qui peut bouleverser un peu le travail de stabilité du pied et de la cheville. Cela demandera donc un peu d’adaptation pour ne pas risquer de perdre ses appuis ou de se tordre la cheville.

La Brooks Caldera 6 offre un bon niveau de protection.

Une bonne protection

Cette Brooks Caldera 6 se destine à des longues distances mais plutôt sur des terrains peu techniques. Pourquoi ? C’est surprenant cette préconisation, d’autant qu’elle présente des qualités de protection indéniables. Notamment se grosse plaque de renfort protecteur le long de la semelle intermédiaire qui protège bien le bas du pied des chocs et des obstacles possibles. En hauteur, les nombreuses bandes thermo-soudées sur la tige maintiennent parfaitement le haut du pied.

Le mesh possède aussi une épaisseur qui lui laisse espérer une très longue espérance de vie. Le pare-pierre qui contourne tout l’avant du pied garanti la protection des orteils en cas de choc intempestif ! La languette sous les lacets est très rembourrée. Et elle joue un rôle important sur la protection du dessus du pied. On note également la présence d’un range lacet hyper appréciable. Enfin, deux attaches présentes sur la chaussure permettent d’y attacher des guêtres.

Sur la Brooks Caldera 6, l'absence de crampons sur la partie médiane de la semelle explique une accroche moyenne sur sols meubles.

Mais une accroche « moyenne »

Et côté accroche alors ? C’est là que l’on comprend que la Brooks Caldera 6 est réservée aux terrains moyennement techniques ! Pourtant sa nouvelle semelle extérieure Trailtrack laissait espérer une meilleure accroche avec des nouveaux crampons de 4mm et une orientation de ceux-ci inversée entre avant et arrière.

Mais, c’est la partie centrale qui est dépourvue de crampons. Cela permet peut-être d’expliquer que la chaussure adhère mal sur des sols meubles comme la boue. Donc la chaussure s’en sort mieux en conditions météo sèche qu’humide. En gros, le terrain gras, elle n’aime pas du tout cela.

Attention également car c’est une chaussure qui du fait de son stack aura un peu plus de mal à se faufiler entre les aspérités sur un terrain piégeur. Malgré ces quelques réserves nous avons adopté définitivement cette Brooks Caldera 6 que l’on porte à l’entraînement, à la campagne comme en ville.

Les + :

  • Le look
  • Le confort et amorti
  • Le prix

Les – :

  • L’accroche
  • La maniabilité
  • Réservé aux pieds larges