Dominique Chauvelier l’avait dit : il faut réinventer les compétitions de running. C’est chose faite avec l’organisation par le club Run and Freedom qu’il préside d’une course en relais baptisée Sarthe en Courant. Une manière de rendre hommage à la traditionnelle France En Courant qui n’aura pas lieu cette année à cause du contexte sanitaire que l’on connaît.

Par Sandrine Nail-Billaud.

L’idée était d’organiser un week-end sportif et fédérateur avec les adhérents portant le maillot toujours très remarqué de couleur noire et floqué du R rose, avec l’envie de remotiver les troupes pour redonner vie au club, marqué par cette période “blanche”, sans entraînements collectifs ni compétitions.

©Run and Freedom

C’est donc un week-end complètement fou, concocté par Damien Veillon, adhérent du club et  spécialiste de l’organisation d’évènements qui s’est déroulé le 3,4 et 5 juillet. Avec à la base un nouveau défi sportif pour des équipes constituées par tirage au sort. Le hasard a bien fait les jours : les “teams” se sont révélées très hétérogènes comme le souhaitait “Chauchau”, le président. En effet des femmes et des hommes de tous âges et de tous niveaux avec des coureurs élites comme Mohamed Serbouti, Dominique Chauvelier mélangés avec des coureurs avec des palmarès moins prestigieux. 

Un air d’aventure

Au menu, 194 km en relais pour les 7 équipes de 7 coureurs qui se sont toutes élancées le vendredi 3 juillet au soir. Première étape : Un contre la montre de 6km autour du plan d’eau de Sillé-le-Guillaume. La suite ? Un florilège de surprises ? Les coureurs qui n’ont pas fait que courir ! Kayak, course d’obstacles et même une épreuve de poteaux, clin d’oeil à l’émission Koh Lanta. 3 jours intenses, ponctués de nuits sous tentes en camping . Les équipes ont outes dû faire preuve de stratégie pour arriver au bout, puisque le règlement avait prévu des relais de 3 km minimum à 10 km au maximum.

©Run and Freedom

Au final environ 200 km courus pour traverser le département de la Sarthe, le tout dans une ambiance à 50/50 hommes et femmes dans un bel esprit de convivialité et de partage. L’équipe qui l’emporte psur l’étape des 122 km affiche une belle moyenne de 15,7 km par heure ! On vous laisse juger le niveau ! En tout cas, à l’issue de ces trois jours, les participants en redemandent.