41édition le 29 septembre pour Paris-Versailles, la plus champêtre des Parisiennes. Depuis 1976, le parcours de cette « Grande Classique » n’a pas changé. Départ au pied de la tour Eiffel, arrivée face au château de Versailles. 16,2 km qui valent bien un semi. Car l’aller est pimenté par une série de montées (173 m de dénivelé), dont la fameuse côte des Gardes. Les séances de côtes seront obligatoires en préparation. A l’approche de l’objectif, une petite révision de cette classique s’impose.

©KMSP

4 points à bien négocier

1. Km6-km8. C’est la côte des Gardes. Après 6 km de faux plat légèrement descendant, c’est une pente de 2,5 km avec 7% de dénivelé qu’il faut grimper sans se cramer. Ce n’est que le début des réjouissances…

2. Km10. Une nouvelle petite côte suivie d’une belle descente (Km11)… Pas de répit, les faux plats s’enchaînent en sous-bois dans la forêt de Meudon.

3. Km13. C’est la côte du cimetière de Viroflay, courte mais intense, elle casse bien les jambes. 

4. Km15. Une longue ligne droite de 1,5 km en faux plat montant. Un finish course qui paraît interminable, surtout à ceux qui ont tout donné quelques kilomètres avant…

Avenue de Paris, à Versailles, une longue ligne droite pour finir… ©KMSP