Marseille-Cassis 2022 a déjà fait le plein. 20 000 dossards sont réservés pour la 43e édition prévue le 30 octobre. Il est toutefois possible de racheter un dossard.

Un peu plus de six mois à l’avance, Marseille-Cassis affiche complet. Oui, les inscriptions pour la 43ème édition du 30 octobre sont déjà closes. Les 20 000 places allouées ont trouvé preneurs en un peu plus d’un mois et demi. La grande classique provençale a donc une nouvelle fois été victime de son succès. Mais l’organisation propose cette année une nouvelle option…

Un système de rachat/vente de dossards

En effet, une plateforme de revente et de rachat de dossards est mise en place. Ainsi, les coureurs titulaires du précieux sésame pour l’édition 2022, qui ne pourraient toutefois plus participer peuvent ainsi le revendre à d’autres coureurs intéressés. Pour ceux qui recherchent un dossard, c’est une aubaine. Une simple inscription sur la plateforme, accessible en ligne, leur permet de se positionner en liste d’attente. Ils seront automatiquement informés par email de la disponibilité d’un dossard.

Marseille-Cassis : un dénivelé avec une cote d'enfer !
Marseille-Cassis : un dénivelé avec une cote d’enfer !

Marseille-Cassis en 5 points clés

Avant le jour J, 30 octobre, on vous propose un petit repérage de ce 20 km qui ne manque pas de caractère. Histoire de vous donner envie de relever le défi. Car entreMarseille et Cassis, il faudra grimper la fameuse route de la Gineste. ’ascension de ce col (327 m de dénivelé) sera comme d’habitude, un temps fort de la course.

  1. Km 0 à 3. Un long faux plat montant en entrée ! Pas évident pour caler son allure. On attaque directement le dénivelé du Marseille-Cassis. Mieux vaut partir en-dedans, ne pas se faire aspirer ni trop slalomer.
  2. Km 3-10. C’est la fameuse montée de la Gineste. L’ascension est longue mais régulière, sans pente abrupte. Les lacets, peu serrés, n’occasionnent pas trop de déperdition de vitesse, pourvu que l’on arrive frais pour la grimper…
  3. Km 10,5-13. C’est le plateau de Carpiagne, une pente douce mais en ligne droite. Ces 3 kilomètres paraissent très longs, et ce sont, de l’avis des coureurs, les plus monotones du circuit.
  4. Km 15-17. On « plonge » vers Cassis. Le dénivelé positif est enfin terminé! La descente est abrupte, mais la vue, magnifique sur la baie. Pour ne pas y laisser de plumes, il faut se contrôler et veiller à ne pas trop taper au sol à chaque foulée.
  5. Km 17,5-20 : au rond-point d’entrée dans Cassis, devant les vins de Cassis Bodin, le circuit bifurque vers la gauche en direction du quartier « Mussuguet ». Exit la côte des Pompiers. En lieu et place, une remontée de l’avenue Carmoux qui s’étire sur 600 m. Moins abrupte, mais plus longue, cette dernière montée promet de piquer. Le final sera lui moins tortueux que sur le vieux port, en ligne droite, entre les vignes, sur l’avenue des Albizzi.
denivelé Marseille-Cassis
© Patrick Bouffette-TeamPhoto

Photo d’ouverture : © Remy Michel-TeamPhoto.