Nous avons profité des beaux jours pour tester 8 nouvelles brassières conçues pour le running. Anita, Shock Absorber, Zsport, Odlo, Nike, Thuasne, Kalenji… découvrez nos avis.

Anita Active Momentum  

La + waouh !

Notre avis : D’habitude, j’aime le noir, c’est simple, sobre. Mais ce fuchsia tout irisé : mammamia, c’est du plus bel effet ! La “brillance métallique” se retrouve aussi sur les cinq autres coloris (noir, blanc, rouge, bleu irisé, chair) qui donneraient presque envie de sortir courir le ventre à l’air (mais on sait bien ce qui nous retient…). Look réussi donc et sans aucun compromis. Car la technicité aussi est au rendez-vous. Ce qu’on aime d’abord, c’est que ce modèle s’enfile comme un soutien-gorge « normal ». 3 agrafes au dos et basta. Pas besoin de l’enfiler par dessus la tête, et de se la prendre avec. En action : tout bon. Rien ne bouge, rien ne gêne. Les bonnets en tissu éponge sans coutures sont très agréables, l’ensemble est léger, agréable en été car pas trop épais. Au bout d’une 1h30, c’est mouillé, bien sûr, mais moins humide que d’autres modèles testés. Seul hic, le prix, plutôt élevé. Quoique, tout bien réfléchi, vu l’effet waouh et la qualité – rien à signaler après 25 lavages – ça vaut le coup. Dernier atout : le vaste choix de tailles, jusqu’au bonnet H.  
Testé par Alice en 90 C, taille habituellement du 85-90 C. Tailles disponibles : du 85 A au 100 H. Prix : 65,95 €.

Facilité d’enfilage : 5/5  Confort de la coupe : 5/5 Qualité du maintien : 5/5 Résistance au fil des lavages : 5/5 Respirabilité : 4/5 Séchage : 4/5. Compatible avec le port d’un sac : oui.

Thuasne Sport Top Strap X-Back Bra

La + bluffante

Notre avis : J’avais testé un modèle Thuasne il y a quelques années et autant le dire tout net, je n’avais pas du tout été emballé. Cette fois, je suis convaincue ! Normal, la marque a entièrement revu sa copie. Côte maintien, rien à redire. En action, ça tient et ça soutient bien, sans doute grâce à la bande de contention brevetée Top Strap qui réduit les accélérations verticales et horizontales de la poitrine. On a aussi aimé le dos nageur large, les bretelles bien matelassées et réglables (2 crans) qui se positionnent bien sur les épaules, sans gêner ni les clavicules ni les trapèzes. Pour l’enfilage, il faut la passer par dessus la tête, « faxer » ses seins dedans et agrafer ensuite la bande sous-poitrine, les coudes en arrière. Les deux clips sont faciles à accrocher. Pas de galère. Au bout de 20 km, le tissu est bien sûr mouillé, mais pas non plus à essorer et ça, on l’apprécie.

Modèle testé par Alice en 85C, taille habituellement 85-90 C. 

Prix : 49,95 €. Tailles disponibles : du 85 A au 100 E. 

 Facilité d’enfilage : 4/5  Confort de la coupe : 4/5 Qualité du maintien : 5/5  Résistance au fil des lavages : 4/5 Respirabilité : 4/5 Séchage : 4/5. Compatible avec le port d’un sac : oui.

Zsport Fitline vitality

La + réglable

Notre avis : Je ne me considère pourtant pas comme raide pour accrocher une brassière mais là, il faut faire quelques contorsions, coudes en arrière et trouver le « truc » pour réussir à accrocher cette nouvelle fermeture ! Une fois que c’est réussi, quel confort. On apprécie le réglage, adaptable pour chaque morphologie. La coupe permet un ajustement parfait sans les bretelles qui bougent et son très haut maintien en fait une brassière adaptée à la course à pied. Après une longue sortie, le tissu est mouillé mais beaucoup moins qu’une « brassière classique », aucun frottement à déplorer et cerise sur le gâteau, nous l’avons testée dans un joli coloris “cerise” qui donne une touche de féminité qui n’est pas pour déplaire.

Modèle testé par Sandrine en 90 B, taille habituellement 90 B. 

Prix : 45€.  Tailles disponibles : 85 A au 100 D .

 Facilité d’enfilage : 2/5  Confort de la coupe : 5/5 Qualité du maintien : 5/5 Résistance au fil des lavages : 4/5 Respirabilité : 5/5 Séchage : 4/5. Compatible avec le port d’un sac : non.  

Odlo Brassière sport Padded high

La + douce 

Notre avis : J’ai testé ce nouveau Odlo avec un peu d’inquiétude, ayant quitté cette marque il y a quelques années pour une sombre histoire d’échauffement et de brûlures sous la poitrine à cause d’une bande de maintien un peu trop agressive. J’ai revu mon avis cette fois-ci. Cette brassière est un cocon de douceur pour la poitrine. Elle est fonctionnelle et le maintien est excellent. Grâce à ses bonnets moulés sans couture, renforcés et perforés, l’ajustement est parfait. Avec un peu de chance, on peut fermer les 3 crochets dans le bon ordre du premier coup sans trop se contorsionner. Sur le devant, un empiècement stretch en mesh optimise la respirabilité pour plus de confort en action. La brassière se règle exactement comme on le souhaite, à l’aide de ses bretelles rembourrées ajustables et d’un élastique sous la poitrine qui s’adapte à toutes les tailles. Sa forme féminine et son coloris « cerise » achèvent de convaincre. Je tire désormais mon chapeau à Odlo !

Modèle testé par Sandrine en 90 B, taille habituellement 90 B. 

Prix : 55€. Tailles disponibles : du 70 A au 95 E. 

Facilité d’enfilage : 3/5  Confort de la coupe : 5/5 Qualité du maintien : 5/5 Résistance au fil des lavages : 4/5 Respirabilité : 3/5 Séchage : 4/5. Compatible avec le port d’un sac : oui.

L’Ultimate Run Bra de Shock Absorber 

La + efficace  

Notre avis : c’est le modèle « running » phare de la marque, récompensé par un « Running Awards 2019 ». Le maintien est effectivement excellent. Sur le papier, il est indiqué que ce modèle réduit jusqu’à 78% les mouvements de la poitrine. On veut bien le croire. En revanche, il faut déjà arriver à bien la mettre en place. Je l’utilise depuis des mois et dois appeler une main heureuse – chéri, tu peux venir ? – à la rescousse. J’avoue, je suis est gauche et gauchère, cela n’aide pas. J’arrive bien à fermer les trois agrafes de la bande sous-poitrine, mais pas à « clipser » les deux bretelles qui se réunissent en haut du dos nageur, tout en ayant les deux coudes repliés par dessus de la tête. Lorsque tout est en place en revanche, c’est le bonheur. Personne ne bouge. On peut régler les bretelles – rembourrées – en 7 crans différents, et les finitions sont soignées. Le tissu est doux, mais en trois couches superposées à l’avant, donc un peu épais. Il est vite trempé et plutôt long à sécher. 

Modèle testé par Alice en 90 C, taille habituellement 85-90 C

Facilité d’enfilage : 2/5  Confort de la coupe : 4/5 Qualité du maintien : 5/5 Résistance au fil des lavages : 5/5 Respirabilité : 3/5 Séchage : 3/5 Compatible avec le port d’un sac : oui.

Tailles disponibles : du 85 A au 105 D. Prix : 49,90 €.

Kalenji brassière de running confort

La + accessible

Kalenji, marque running de Decathlon a évidemment pensé aux femmes qui font de la course à pied. La couleur grise que l’on a testée est jolie mais plusieurs autres couleurs disponibles. Le toucher est très agréable. Le tissu peut paraitre un peu épais pour la période estivale. Mais, le petit détail en dentelle chic sur le devant rend le modèle élégant et féminin. A la mise en place, on note une grande facilité d’enfilage et d’accrochage des agrafes (ouf !). Les  bretelles sont réglables et les agrafes permettent d’ajuster le serrage au niveau du tronc. A l’usage, pas d’irritation ni de frottement au niveau des bretelles à déplorer même quand elles sont très serrées. Le maintien est bon, seul le tissu, un peu épais, retient beaucoup la transpiration. Attention au choix de la taille, les bonnets taillent petits.  On vous conseille de prendre un bonnet au-dessus de votre taillant habituel.

Modèle testé par Sandrine en M, taille habituellement M. 

Prix : 12 €. Tailles disponibles : du XS au XL. 

Facilité d’enfilage : 4/5  Confort de la coupe : 5/5 Qualité du maintien : 4/5 Résistance au fil des lavages : 4/5 Respirabilité : 2/5 Séchage : 4/5 Compatible avec le port d’un sac : oui. 

Nike FE/Nom Flyknit

La + technique et légère

Notre avis : Nike applique aussi pour sa brassière la technique du tricoté sans couture et c’est une réussite. Annoncée avec un gain de poids de 30% par rapport aux brassières traditionnelles de la marque, celle-ci est aussi plus durable, avec des zones de maintien et d’élasticité précisément là où les femmes en ont besoin. En plus d’être esthétique, elle offre un maintien parfait et surtout sans aucune couture susceptible de générer des frottements. Sa texture est cependant serrée et un petit contorsionnent est nécessaire pour l’enfiler surtout qu’elle taille petit. D’ailleurs, il ne faut pas hésiter à prendre une taille au-dessus d’autant que les lavages successifs vous donneront raison très rapidement. Les couleurs proposées sont très tendance, attention cependant pour la blanche, très salissante… Côté rendu, elle fait une « jolie poitrine » sans écraser les seins et donne donc un look de face comme de dos qui donne confiance avec une vraie liberté de mouvement. Quant à l’humidité, le tricotage fait des merveilles. Pour la première fois, on n’a pas du tout la sensation d’avoir une brassière trempée de sueur en fin d’effort. Un bémol ? Le prix…


Modèle testé par Sandrine en taille L taille M habituellement. Prix : 80 €. Tailles disponibles : XS-XL.  

Facilité d’enfilage : 3/5  Confort de la coupe : 5/5 Qualité du maintien : 5/5 Résistance au fil des lavages : 5/5 Respirabilité : 5/5 Séchage : 5/5. Compatible avec le port d’un sac : oui.

Zsport Zbra Silver 

La + pratique

L’enfiler c’est l’adopter. Une bretelle passée par chaque bras, un petit cran de sureté à fermer entre les seins puis un zip frontal à remonter et le tour est joué. C’est son gros – gros – point fort. Le maintien lui est de catégorie 5, le plus élevé chez Zsport. On s’y sent bien, rien à redire. Les bretelles sont réglables en trois niveaux d’attaches. Au cran le plus serré, cela nous appuie un peu sur les clavicules et frotte un peu à la base du cou, une question de morphologie sans doute. On imagine que ce n’est pas le top avec un sac à dos. Sinon la coupe est agréable, le tissu aussi, très stretch, pas trop épais. Au bout d’une heure, il est humide, mais pas trempé et séchera plus vite que d’autres modèles que nous avons testés. Pour ce qui est du taillant, ça paraît grand. Dans notre bonnet habituel, il nous reste de la place. Côté rendu, cela donne une poitrine un peu pointue, pourquoi pas. On a en tout cas plaisir à l’enfiler. Pour les coloris, elle existe en blanc, noir ou blanc. 

Testé par Alice en 90C, taille habituellement du 85-90 C.

Tailles disponibles du  85-100 A à G et 105-115 B à G. Prix : 54,90 €. 

Facilité d’enfilage : 5/5  Confort de la coupe : 4/5 Qualité du maintien : 4/5 Résistance au fil des lavages : 5/5 Respirabilité : 4/5 Séchage : 4/5. Compatible avec le port d’un sac : non.