Valence, c’est la destination running phare du moment. Son marathon fait un carton, son semi aussi. Mais cette région d’Espagne est aussi propice à la pratique du trail. Tour d’horizon.

Marathon, semi, 10 km : tudo bien !

Marathon de Valence.

Valence, la belle espagnole, a décidemment la côte. Son marathon fait un carton. La prochaine édition – 6 décembre 2020 – affiche déjà complet avec 30 000 dossards réservés. Normal, ce marathon a tout bon. Sa date idéale permet un début de préparation après les vacances d’été, sans passer par la case « hiver », en profitant de température idéale le jour J. Son parcours est agréable avec un finish spectaculaire entre les bassins de la cité des Arts et des Sciences. L’ambiance est « caliente » avec un soutien fervent du public et l’organisation frise la perfection (label d’or IAAF). Autre point fort, son profil super-roulant. Avec 34 mètres de dénivelé seulement, c’est une aubaine pour « taper un RP ». L’an dernier 9,28 % du peloton a bouclé en moins de 3h contre 4,7% sur le dernier marathon de Berlin en septembre. Valence organise aussi un semi – 25 octobre 2020 – qui lui fait partie du circuit des SuperHalfs. Même topo : il est aussi déjà « sold out ». Citons aussi le 10 km, qui se court lui mi-janvier. Parcours à perf  super-rapide aussi : 26’23’’ pour Rhonex Kipruto cette année ! .

Penyogolosa, destination Evasion

pic by instagram.com/jsaragossa


Valence, « cuidad del running » comme le dit le slogan, c’est assurément un bon plan. Mais saviez-vous que la région se prête aussi à la pratique du trail ? Le Penyagolosa Trail, support des championnats du monde de trail 2018 fait aussi parler de lui. Prochaine édition les 18 et 19 avril en deux courses de 110 km (5 600 mD+) et 59 km (3 200 mD+). L’épreuve reine, c’est la longue, le Penyogolosa CSP qui relie en 110 km, Castelló, au bord de la méditerranée (1h de route de Valence) à Penyagolosa, au cœur du parc national du même nom. Cette course est inscrite au Challenge de l’Ultra Trail World Tour ainsi qu’au Spain Ultra Cup.

Les meilleurs français en lice

Et cette année, il y aura du beau monde. Mieux : les meilleurs français ! François d’Haene – vainqueur de trois UTMB, deux Ultra-Trail World Tour, quatre Diagonale des Fous… est annoncé, mais aussi Ludovic Pommeret (vainqueur de l’UTMB et avec trois podiums en CCC et TDS au Mont Blanc), Antoine Guillón, e vétéran coureur français cumule quatre podiums en UTMB TDS; Mathieu BlanchardGrégoire Curmer… Côté féminin, Audrey Tanguy, victorieuse des deux derniers UTMB TDS, sera l’un des grandes favorites. Côté espagnol, Yeray Durán (2e en 2017), Sebas Sánchez (vainqueur en 2016), Ramón Recatalà (vainqueur en 2012 et 3e l’an dernier), Jesús Gil García ou Agustín Luján comme principaux candidats à la victoire dans la catégorie masculine et Azara García ou Silvia Trigueros dans la catégorie féminine. On attend donc un beau match France-Espagne sous le soleil méridional.