L’UTMB World Series est désormais un passage obligé pour espérer courir l’OCC, la CCC ou l’UTMB Mont-Blanc dès 2023. Le point avec Frédéric Lénart, directeur général UTMB Group.

UTMB World-Series
L’UTMB Mont-Blanc est désormais la finale du circuit UTMB World Series.

Qu’est-ce qui a décidé la mise en place de ce nouveau circuit UTMB World Series ? 

Frédéric Lénart : « Le système d’inscriptions pour l’UTMB Mont-Blanc atteignait sa limite. En 2020, nous avions 32 000 candidats pour 10 000 places. Pour éviter de gérer trop de frustrations à l’avenir, nous avons mis en place ce nouveau système pyramidal. L’UTMB Mont-Blanc est désormais une finale mondiale.  Le fonctionnement est plus fermé qu’auparavant. Il n’y a plus 4000 courses qualificatives, mais quelques dizaines d’évènements sur l’UTMB World Series. Ceux-ci fournissent des Running Stones, tickets pour le tirage au sort. En parallèle, nous avons mis en place une qualification par la performance. Ainsi, les athlètes qui font un podium sur un événement by UTMB ont automatiquement une invitation pour l’UTMB de Mont-Blanc. Nous conservons la cohabitation entre athlètes et amateurs qui nous est chère. »

Si l’on espère être au départ de l’OCC, de la CCC ou de l’UTMB à Chamonix en 2023, il faut donc avoir terminé au moins une course de l’UTMB World Series en 2022 ?

« Oui, tout à fait. C’est désormais un chemin au sein du circuit UTMB qui conduit à la finale de Chamonix. Pour espérer participer à l’UTMB Mont-Blanc 2023, c’est donc maintenant qu’il faut se dire : ‘OK, quelle course je vais courir cette année parmi les 24 courses “Events” de l’UTMB World Series ? Il faut désormais anticiper davantage, c’est important de le dire. Au moment des pré-inscriptions 2023, il ne faudrait pas qu’il y ait des déçus n’ayant pas compris qu’il fallait courir dès cette année, le Trail du Saint-Jacques ou le Verbier, par exemple. »

Comment fonctionne le système de Running Stone sur ce nouveau circuit ? 

« En participant à un UTMB World Series Events de 20 km, vous obtenez une Running Stone qui vous permet de poser votre candidature pour le tirage au sort de l’OCC (50 km). Si vous courez un 50 km, vous cumulerez deux Running Stones et pourrez prétendre à courir l’OCC et la CCC (100 km). Si vous courez un 100 km, vous décrochez trois Running Stones. Vous aurez alors plus de tickets pour la loterie à l’OCC, la CCC ou l’UTMB (160 km). Si vous courez un 100 miles (160 km), vous aurez 4 Running Stones, soit 4 chances de vous qualifier sur ces 3 courses. »

Une running stone correspond à un ticket pour participer à la loterie de l'UTMB Mont-Blanc.
Une running stone correspond à un ticket pour participer à la loterie de l’UTMB Mont-Blanc.

Ces tickets pour participer à la loterie vont donc augmenter la probabilité de pouvoir courir à Chamonix ? 

« Oui, c’est l’idée. Plutôt que 50 000 candidats pour 10 000 places sur l’événement UTMB Mont-Blanc, nous préférons qu’il y ait 20 000 candidats pour 10 000 places. Une chance sur deux, c’est déjà mieux ! »

Si l’on résume, on peut donc posséder une seule Running Stone acquise sur une course du circuit en catégorie 20 km mais il faut avoir un UTMB Index valide pour prétendre courir l’UTMB Mont-Blanc ?

« C’est possible, oui. Il faut juste avoir plus de chance au tirage au sort si l’on possède qu’une seule Running Stone. Il faut aussi savoir que l’on conserve ses Running Stones à vie. Si vous obtenez une Running Stone en 2022 et que vous décidez de courir l’UTMB en 2032, il faudra simplement avoir un UTMB Index valide remontant sur les 36 derniers mois au moins. »

Dans le circuit UTMB World Series, quelle est différence entre les Events et les Majors ? 

« Il y a actuellement 24 Events dont 2 Majors. En Europe, la Major c’est Val d’Aran en Espagne. Sur cette course, il y aura plus de chance se qualifier par la performance, notamment par tranche d’âge. On y obtiendra aussi davantage de Running stones, quatre au lieu de deux en catégorie 50 km par exemple. »

Parlons des courses Qualifiers. Elles ne sont pas obligatoires pour prétendre à l’UTMB-Mont-Blanc mais donnent un accès privilégié aux Events. C’est-à-dire ? 

« Le système d’accès direct à Chamonix via des courses qualificatives n’existe plus. Nous avons toutefois voulu garder un lien avec la communauté trail/running en dehors du circuit UTMB World Series. C’est pour cela que nous avons des courses dites « Qualifiers » partout dans le monde (calendrier complet ICI). Si la course choisie affiche complet, le coureur du circuit UTMB aura une priorité pour décrocher son dossard, et les meilleures conditions pour s’inscrire. »

Les courses « Qualifiers » correspondent aux anciennes courses qualificatives qui donnaient des points ?

« Oui. Toutes ces courses, environ 3000 dans le monde, déposent leurs résultats sur notre base de données. Elles ne délivrent plus de points mais permettent de calculer l’indice de performance du coureur. Cet UTMB Index est désormais requis pour s’inscrire à l’OCC, la CCC et l’UTMB. »

L’UTMB Index remplace la côte ITRA et le système de points ITRA disparaît… 

«  L’an dernier, l’ITRA s’est en effet dissocié de l’UTMB. Nous avons mis en place l’UTMB Index, qui reprend la côte ITRA. Cet indice de performance valide la capacité du coureur à courir un ultra. Quant aux courses qui fournissaient des points ITRA, elles alimentent aujourd’hui à 90% l’UTMB Index. »

UTMB Word Series calendrier
Le calendrier de l’UTMB World Series compte 24 Events (hors UTMB Mont-Blanc) dont 16 en Europe.

Ce nouvel UTMB World Series enterre l’Ultra-Trail World Tour (UTWT) qui n’existe plus. 

« Oui, l’UTWT disparaît. Certaines courses de l’ex-UTWT n’ont pas souhaité s’associer à la marque « by UTMB ». Mais beaucoup, un bon tiers voire la moitié, nous ont rejoint. C’est le cas notamment de la Mozart 100, du Lavaredo Ultra-Trail, ou encore de la Western States. » 

Pour l’heure, il y a trois « Events » by UTMB en France. Le Trail du Saint Jacques, le Restonica Trail en Corse et un nouvel ultra-trail by UTMB à Nice. Y en aura-t-il d’autres bientôt ? 

«  Il y a pour l’heure ces 3 évènements sur notre territoire, 3 autres facilement accessibles en Suisse, ainsi que le Val d’Aran et l’Andorre, proches du Sud-Ouest. Bien sûr, nous souhaitons étoffer le circuit by UTMB en France, en proposant d’ici deux ans 5 ou 6 évènements. La France est un grand pays du trail, le deuxième au monde ! Nous confirmerons d’ailleurs bientôt un 4e événement pour le printemps 2023. Pour ces évènements, nous essayons de trouver un équilibre entre les créations sur des terrains de jeux qui font sens et des évènements déjà existants. »

Justement, vous avez préféré créer un nouvel ultra by UTMB à Nice, plutôt que de vous associer avec un événement déjà existant, l’Ultra-Trail Côte d’Azur Mercantour ? 

« Nous avons fait le choix de nous positionner en septembre et de créer notre propre événement autour de Nice. Pour cela, nous avons des contacts sur place qui nous accompagnent dans la création de cet événement. Nous avons par ailleurs de bonnes relations avec Azur Sport Organisation qui organise l’Ultra-Trail Côte d’Azur-Mercantour. Il y a un terrain de jeu extraordinaire autour de Nice. Nous sommes persuadé que ce Nice-Côte d’Azur by UTMB va vite devenir iconique. »