UTMB du 22 au 28 août 2022

L’UTMB,  sommet mondial du trail fait rêver les coureurs du monde entier. Repérage de cette grande boucle de 170 km et 10 000mD+ autour du Mont-Blanc. 

L’UTMB 20222,  sommet mondial du trail s’annonce très disputé avec Jim Walmsley, Pau Capell, Xavier Thévernard, Tim Tollefson, Mathieu Blanchard et Kilian Jornet, qui sera de retour à Chamonix. Derrière ces champions, ces quatre lettres font vibrer les trailers du monde entier. Cet ultra mythique n’est pas le plus technique de la vallée Savoie-Mont-Blanc, mais bien le plus magique.

Le parcours de l’UTMB enchaîne dix montées et descentes, qu’on abordera de jour en plein cagnard, sous la pluie – on ne l’espère pas – ou bien dans la fraîcheur de la nuit. En fonction de l’heure de la journée, ce grand tour de 170 km et 10 000 mD+ n’aura pas la même saveur.

Bon à savoir. 5ème élément propose une reconnaissance de l’UTMB en petit groupe de 7 à 8 trailers. Trois sessions du 7 au 10 juillet, du 14 au 17 juillet et du 21 au 24 juillet, 830 €.

UTMB World Series
L’UTMB Mont-Blanc est désormais la finale du circuit UTMB World Series.

Un gros Bonhomme pour commencer l’UTMB

Au départ, pour tous un grand frisson à l’unisson. 17h, le 26 août prochain, sur la place du Triangle de l’Amitié de Chamonix. Au son de Vangelis, sous les hourras du public, le cortège, compact, s’en ira dans la montagne via le col de la Voza.

Mieux vaut partir « en dedans » jusqu’à Saint-Gervais (21e km) et ne pas négliger ce premier ravito. A Notre-Dame-de-la-Gorge (35e km, 3e ravito), la pente se durcit. Débutera une longue ascension, dans la montagne, à la frontale jusqu’au col puis à la Croix du Bonhomme en passant par le refuge de la refuge de la Balme (39e km). C’est le plus gros dénivelé à grimper d’une traite : 1269 mD+ et 14 km depuis les Contamines (30ekm). C’est là que se concentre le plus gros des abandons chaque année sur cet UTMB.

En haut, gare aux appuis sur la caillasse, de même que dans la redescente vers les Chapieux (49e km, première base de vie) que l’on passe tête baissée, dans la nuit noire. On pourra relâcher un peu l’attention sur la portion de route qui mène à la ville des Glaciers (55e km). Suivra une belle montée nocturne de 700 mD+ pour passer le col de la Seigne (60e km) et enchaîner avec le col des Pyramides Calcaires (62e km), point culminant du parcours (2 553 m). Sur cette moraine, entre les éboulis, le passage est technique.

En contrebas, avec les premières lueurs du jour, le lac Combal envahi de linaigrettes (64e km, 5e ravito). Un crochet par l’arête du Mont-Favre (70ekm) et bientôt ce sera Courmayeur (79ekm). Sur cette deuxième base de vie, à mi-course, on recharge les batteries. Car suivra une belle montée vers Bertone : 800 mD+ en 5 km. Ensuite, un peu de répit avec 7 km de sentiers en balcons – jolis – jusqu’à Bonatti puis une nouvelle halte à Arnouvaz (96e km, 7e ravito).

UTMB, une grande boucle pour draguer le mont-blanc en France, Suisse et Italie.
170 km par les sentiers, entre France, Suisse et Italie.

Grand Col Ferret, tout le monde descend

Prochaine étape de cet UTMB : le grand col Ferret. 4,5 km et 700 mD+ de grimpette depuis Arnouvaz, attaquée au lever du jour pour les forts. A suivre une descente interminable jusqu’au ravitaillement de La Fouly (110e km, 8e ravito). Ce sera alors 24 km de dévale avec l’entame d’une remontée pour approcher Champex (3e base de vie). La pause y est bien méritée.

On enchaîne ensuite les « bosses » dans les alpages vers Plan de l’Au, puis les fermes de Bovine avant de redescendre sur Trient (141e km, 9e ravito). L’accueil sera chaleureux et la soupe chaude. Le ravito suivant, c’est Vallorcine (151e km). Le plus gros est fait. Plus que 20 kilomètres. Mais une dernière portion très cassante qui donne le tournis… C’est la fameuse montée à la Tête aux Vents par le col des Montets vers La Flégère – 8 km et 800 mD+. Elle sera pour ceux qui jouent avec les barrières horaires abordées au plus chaud de la journée, le deuxième jour, entre midi et 14h. C’est raide, technique et rageant. Chamonix est là, juste en bas mais il faut faire le tour par La Flégère sans ticket pour le télésiège.

Enfin, la redescente finale, vécue dans un état second. Puis, comme par magie, on oublie ses quadris qui crient quand enfin approche Chamonix…

A 150 jours de l’évènement, l’organisation a dévoilé l’affiche de l’UTMB 2022.  Après 3 années de collaboration avec le dessinateur lyonnais, Matthieu Forichon, Meet your Extraordinary a signé l’identité visuelle de l’évènement cette année.