Test Saucony Kinvara Pro : l’alliance efficace de la mousse et du carbone

Saucony Kinvara Pro

La Saucony Kinvara est l’un des modèles préférés des marathoniens du fait de son équilibre idéal entre amorti, légèreté et dynamisme. Mais cette nouvelle Saucony Kinvara Pro rebat les cartes…

On retrouve le mesh très enveloppant, un chaussant ajusté qui protège bien le talon, le laçage efficace et la languette protectrice…et c’est à peu près tout !

Exit le drop de 4mm et bonjour les 8 mm. C’est le grand changement : une semelle beaucoup plus épaisse (34mm à l’avant 42mm à l’arrière) composée de trois couches, deux en mousse et une plaque carbone.

En statique on sent tout de suite la différence . L’effet immédiat est une Kinvara plus rigide mais également plus confortable. Saucony y a associé deux mousses : la PWRRUN PB SUPERFOAM qui équipe les modèles performances et la ESPUMA PWRRUN plutôt typée confort. Au milieu une plaque carbone vient donc rigidifier l’ensemble.

Saucony Kinvara Pro, un bon mix confort/dynamisme

Saucony Kinvara Pro
Saucony Kinvara Pro

Loin d’être pataude comme son profil pourrait le laisser craindre, la Saucony Kinvara Pro est dynamique. Le retour d’énergie est bien réel. La chaussure assure sur des sorties rythmées. Mais elle affiche tout de même quelques limites notamment sur les fractionnés où son poids et un léger manque de stabilité du fait de la hauteur de semelle ne permettent pas d’envoyer en toute sécurité.

 En revanche, c’est la chaussure idéale pour des sorties longues voire très longues agrémentées de blocs rapides. Là où des semelles à lame carbone finissent par fatiguer, le mix mousse/carbone préserve les jambes et les mollets.

Avec ce changement complet de physionomie la gamme Kinvara s’ouvre à de nouveaux coureurs de tous poids à la recherche d’un modèle passe-partout permettant de courir du 10km au marathon.

Prix : 220 € Poids : 272 g en 43 Drop : 8 mm

Les notes du testeur. Amorti : 17/20 Confort : 18/20 Dynamisme : 16/20 Stabilité : 14/20 Souplesse : 14/20

Le + : le mix confort/dynamisme. Le – Le prix trop élevé pour une chaussure qui n’est pas typée performance. C’est la limite du recours au carbone qui fait gonfler les prix.