Articles

L’élite de la course à pied a rendez-vous dimanche 2 mai à Genève à l’occasion du Harmony Genève Marathon for Unicef.
Une trentaine d’athlètes élites internationaux viendront en découdre à Genève pour atteindre différents objectifs : des athlètes féminins et masculins labellisés Gold, Silver et Bronze par World Athletics auront à cœur de battre leur record personnel voire de battre les records de tous les temps sur territoire suisse (dont 5 hommes avec un record personnel en dessous de 2h07’10″ et 4 femmes avec un record personnel en dessous de 2h27’36″).

Le comité d’organisation du Harmony Genève Marathon for Unicef, depuis des années, organise un événement pour tous : des populaires aux élites, des jeunes aux plus âgés, en situation de handicap ou non. C’est notamment cette diversité, ainsi que sa qualité d’organisation qui ont permis à l’événement d’obtenir chaque année le World Athletics Label (seul événement en Suisse à obtenir ce label ces dernières années). Ainsi pour rester fidèle à son ADN, l’événement accueillera avec fierté une trentaine d’athlètes professionnels valides et handisports qui viendront relever différents challenges : battre leur record, ou encore se qualifier pour les Jeux Olympiques ou les Jeux Paralympiques de Tokyo.
L’épreuve, qui est l’une des rares sur la scène internationale, à se tenir depuis des mois à cause de la pandémie, permettra également à Genève, terre de course à pied, de démontrer son savoir-faire en la matière.


 

Légende dans son pays, le Kenya, et sur la scène internationale, le triple Champion Paralympique (Médaillé d’or sur 5 000 m à Sydney et sur 5 000m et 10 000 m à Athènes) et recordman du monde du Marathon chez les non-voyants en 2h31’31″, Henry Wanyoike accompagné de son guide et ami de longue date Paul Wanyoike tenteront de se qualifier pour les Jeux Paralympiques de Tokyo.
Chez les hommes valides, les favoris sont les Ethiopiens Fentahun Hunegnaw (2h06’04) et Tesfa Wokneth (2h06’27), ce dernier ayant réalisé sa meilleure performance au marathon de Séville en 2020. Néanmoins, la compétition s’annonce intense car le Bahreïnien Shumi Dechasa, vainqueur du Marathon de Hambourg en 2014 en 2h06’43” deuxième du Harmony Genève Marathon for Unicef en 2019 en 2h09’55 et champion du monde militaire de marathon en 2019 sera un athlète redoutableLe triple vainqueur du Marathon de Gyeongiu, Kennedy Cheboror (2h06’59″) ainsi que le second Bahreïnien Zelalem Bacha font également partie de la sélection favorite. A leurs côtés, il y aura plusieurs vainqueurs de marathons et semi-marathons internationaux de nationalités majoritairement africaines mais également deux européens : le belge Vincent Bierinckx et le français Brice Morisseau qui a notamment gagné la Course de l’Escalade chez les populaires en 2018 et s’élancera pour la première fois sur la distance du marathon, à Genève.



Du côté des femmes, la compétition sera aussi élevée avec la venue des deux Kényanes Maureen Chepkemoi (2h24’16″), la benjamine de l’épreuve et Lucy Karimi(2h24’46″), victorieuse du Marathon de Prague. Les deux Ethiopiennes Eticha Fantu (2h26’14″), victorieuse du Marathon de Chengdu et Tigist Memuye (2h27’35″) leur donneront du fil à retordre puisqu’elles ont un beau palmarès à leur actif. D’autres athlètes sont à surveiller, notamment la Hongroise Zsofia Erdelyi qui tentera de se qualifier pour les Jeux Olympiques.

Un événement qui s’annonce historique pour le Harmony Genève Marathon for Unicef !

Ainsi que pour les champions qui seront présents le dimanche 2 mai à Genève. D’autant plus que les records de l’événement et de la distance marathon sur territoire suisse pourraient tomber. En effet, les records actuels de l’événement sont détenus, depuis 2019, par les Kenyans Bernard Too (2h09’45″) et Joséphine Chepkoech (2h29’11″). Sur le territoire suisse, les records sur la distance marathon remontent à 2013 chez les hommes (Tadesse Abraham en 2h07’45″ à Zurich) et plus récemment cette année à Belp pour les femmes (Helen Bekele en 2h24’57″).
 
Benjamin Chandelier, directeur de l’événement tient à remercier les partenaires de l’événement : “ Malgré ce contexte particulier, notre Comité est très fier de pouvoir organiser cette course élite et je tiens ici, au nom de l’ensemble de l’organisation, à remercier l’ensemble de la famille du marathon : nos fidèles bénévoles, les autorités et les administrations compétentes du Canton et de la Ville de Genève pour leur aide précieuse, les autres communes habituellement traversées que nous retrouverons en 2022, et enfin l’ensemble de nos partenaires pour leur soutien ”.


 

Les hommes ouvriront le bal avec un départ à 7h. Les femmes ainsi que les deux athlètes handisport ambassadeurs de l’association “Light for the World”, suivront ensuite avec un départ à 7h05.
Cette course est réservée aux professionnels de la discipline qui seront encadrés par la mise en place d’une bulle sanitaire. 
Suivre la course élite
En raison de la crise sanitaire, tout public est interdit. Nous invitons les intéressés à suivre le live de la course qui sera parrainé par notre fidèle Partenaire Generali sur le site internet athle.ch
Le live sera également diffusé sur les pages Facebook Athle.chHarmony Genève Marathon for Unicef et Generali.
 
Le challenge populaire aura lieu du 1er au 30 mai
Au-delà de la course élite, le Harmony Genève Marathon for Unicef ouvre son challenge populaire avec une version adaptée dès le samedi 1er mai jusqu’au dimanche 30 mai. Les participants pourront s’élancer, individuellement, sur une des quatre distances au programme : Marathon, Semi-Marathon, 10km, 5km #LikeAGirl by Always.
Plus d’informations sur le site internet : https://www.harmonygenevemarathon.com/



Sur les 34 athlètes ayant pris le départ, 24 ont battu leur record personnel sur 5 et 10 km lors de la course BE(AT) your Personal Best, organisée à Morton (86).




Samedi 24 avril, toutes les conditions étaient réunies : température de 15°C, peu de vent, et un parcours plat de 2,5 km en asphalte dans un écrin naturel au milieu des bois. 

Les performances se sont enchaînées au fil de la matinée. Sur 10 km, le Kényan Hillary Kipkoech s’est imposé en 27’35”, meilleure performance mondiale de l’année, et Mekdes Woldu a franchi la ligne en 31’47, nouveau record d’Erythrée.


Sur le 5 km, Sarah Lahti s’est imposée avec la manière en 15’22”, nouveau record de Suède. Chez les hommes, Boniface Kibiwott a pris la première place en 13’24”, suivi par les Français Felix Bour (13’34) et Etienne Daguinos, nouveau record de France espoir (13’36”). Tous ces athlètes ont couru avec la nouvelle ASICS METASPEED™ Sky. 





La course étant reconnue officiellement par la FFA et World Athletics, les records battus pourront être homologués.