Articles

L’automne sera historiquement chargé. Les six plus “gros” marathons de la planète se disputeront en six semaines seulement, à un mois et demi de la clôture des Jeux Olympiques.


Le Marathon de Boston, organisé depuis 125 ans en avril, vient de confirmer sa tenue le 11 octobre, sous réserve de conditions sanitaires favorables. On connaît donc désormais le calendrier des World Marathon Majors, les six plus prestigieux marathons de la planète. Un calendrier redistribué suite à la pandémie. Les trois marathons printaniers (Tokyo, Boston, Londres), migrent à l’automne. Du coup, les six épreuves se courront en six semaines seulement :  Berlin (26 septembre), Londres (3 octobre), Chicago (10 octobre), Boston (11 octobre), Tokyo (17 octobre) et New York (7 novembre). Du jamais vu.

© Eddie Keogh for Virgin Money London Marathon. Eliud Kipoche, vainqueur à Londres pour la 4eme fois, en avril 2019. Il courra de nouveau le long de la Tamise le 3 octobre prochain.

Pas de duel Kipchoge-Bekele…

Pour les athlètes, impossible d’enchaîner deux marathons en si peu de temps. Les vedettes devraient privilégier Berlin et son parcours billard ou Londres, qui prévoit par ailleurs de rappeler 100 000 coureurs pour la première fois de son histoire ! Hors circuit “mondial”, Valence prévu le 5 décembre dont la côte (et les primes !) grimpe en flèche ces dernières années pourrait aussi attirer les meilleurs.

On sait ainsi déjà qu’Eliud Kipchoge, recordman du monde sur la distance (2h01’39” à Berlin en 2018), s’est engagé auprès de l’organisation britannique. Après son échec de 2020 – 8e place sur l’édition reprogrammée en octobre -, cette nouvelle participation londonienne sonnera comme une revanche pour le champion kenyan.

Kenenisa Bekele (forfait à Londres en octobre 2020) a lui réservé son ticket pour Berlin. 2021 ne verra donc vraisemblablement pas le duel tant attendu entre ces deux monstres sacrés…