Articles

Le Theragun mini testé face au Jolt mini

Vous n’avez pas pu ignorer l’apparition de ces appareils à percussion, aussi appelés pistolets de massage. Mais au-delà de ce potentiel phénomène de mode, surprise et curiosité passées, il s’avère que ces appareils sont très sérieux et utilisés depuis longtemps sous des formes professionnelles par les masseurs kinésithérapeutes.

Quels sont donc les réels bienfaits et notamment quand on pratique la course à pied de ces pistolets et surtout comment bien le choisir ?

J’ai testé les deux marques les plus vendues du marché mais dans leur forme réduite c’est-à-dire les versions mini de la marque Theragun et la version mini du modèle de la marque Jolt.

Theragun mini

C’est le fameux triangle de Theragun réduit dans sa plus simple expression ! Une prise en main ultra intuitive et une forme lui permettant de bien se caler dans la paume de la main permettent de parfaitement doser la pression appliquée durant votre traitement.

Les résultats attendus sont les suivant : augmentation du flux sanguin et de l’oxygène circulant dans les muscles, réduction des temps de récupération et des courbatures, amélioration des performances sportives, aide à la détente, etc…

La plupart des appareils de type pistolets à percussion proposent :

  • Une préparation musculaire avant une séance de sport
  • Une prévention des douleurs physiques après l’effort
  • Une réduction des tensions musculaires en quelques secondes
  • Une amélioration de la mobilité et l’amplitude des mouvements
  • Une récupération au niveau des tissus musculaires
  • Une diminution des douleurs chroniques (cervicales, lombaires, contractures, raideurs, tendinopathies, fatigue posturale) après avoir pris un avis médical
  • Un relâchement et une détente globale

Pour un échauffement avant une séance de sport, de musculation ou autre exercice physique, il suffit de masser le muscle sur la longueur, une à deux minutes. Par exemple le long des quadriceps, des mollets ou des biceps. Ce même procédé pourra être réalisé après l’effort, pour réduire le temps de récupération !


La forme triangulaire de l’appareil donne accès à toutes les zones du corps. Cela demande un petit temps d’adaptation, mais après plusieurs essais, il devient aisé d’atteindre des zones moins accessibles, même seul(e) (dos, omoplates, lombaires, nuque…)
C’est finalement un outil maniable, léger et facile à positionner selon les besoins. Il manque cependant une notice imagée avec l’appareil pour en donner toutes les positions possibles.

La pulsation est intense mais pas douloureuse : il suffit de maintenir l’appareil sur une zone ou de le passer le long des muscles douloureux : un vrai effet décontractant et relaxant. Rien à voir avec une caresse délicate, qu’on se le dise, mais ça reste très supportable, et ça fait toute la différence avec un massage classique.

Ce petit format de la marque est parfait pour une utilisation nomade et lors de séjours sportifs. Ultra compact, il est doté de 3 vitesses réglables indispensables en fonction de l’usage souhaité : il est possible de régler l’intensité des vibrations par rapport à son corps. La première vitesse est destinée à la relaxation et à un réveil doux des muscles, idéal pour un massage délicat. La 2ème vitesse est adaptée à la récupération ou l’échauffement musculaire ; quant à la 3ème vitesse, il s’agit d’un massage profond et d’une tête. Il est possible d’y ajouter un embout compatible, à retrouver dans la catégorie accessoire du site.

Les plus : la batterie dure vraiment très très longtemps avec surtout un encombrement minimum pour l’emporter partout avec soit. Existe en différents coloris.

Les moins : silencieux mais moins que son concurrent, pas de tête changeable d’origine, maniabilité, manque une notice imagée dans la boite.

C’est un excellent investissement pour un produit nomade (199 €)

Jolt mini

Avec la volonté de créer un appareil de haute qualité à la pointe de la technologie, Jolt s’est placé comme la première marque de pistolets de massage en France. Soucieux de proposer un produit de qualité, les fondateurs insistent sur le choix de matériaux robustes et des techniques de fabrication pour garantir la performance de leurs appareils.

Là encore, c’est le petit frère du Jolt Bolt c’est-à-dire la version mini qui a été testée, mais cette fois ci mini ne veut pas dire sans accessoire !

Comme pour tous les pistolets de massage, les propriétés avancées pour l’appareil de massage Jolt sont les suivantes et notamment :

  • Pour soulager les courbatures et raideurs articulaires
  • Pour stimuler la circulation sanguine
  • Pour soulager le stress et les tensions musculaires liées aux efforts physiques ou aux postures prolongées
  • Pour masser les nœuds musculaires et les points sensibles en profondeur
  • Pour prévenir les courbatures
  • Pour réduire l’accumulation d’acide lactique dans les muscles
  • Pour améliorer la mobilité articulaire et la flexibilité des tissus
  • Pour fluidifier les œdèmes au niveau des zones enflées
  • Pour participer à la détente et au mieux-être global

La différence principale avec le Theragun tient dans la forme du pistolet de massage mais aussi dans les embouts qui sont fournis avec.
En effet, la boîte de transport contient 4 têtes, chacune ayant une utilité différente et toutes complémentaires les unes aux autres :
– Tête ronde pour les groupes musculaires imposants
– Tête plate pour relaxer tout type de muscle
– Tête cylindrique
– Tête en forme de « U »
pour longer la colonne vertébrale et dénouer les nœuds logés le de part et d’autre des vertèbres.
Mais surtout le pistolet est vendu dans la boite avec une notice photo très simple et très compréhensible pour réaliser directement des séances de massage. D’autres fiches compètes sont à télécharger en ligne sur le site de Jolt pour réaliser des séances sur mesure, adaptées à chaque groupe musculaire, afin de profiter au mieux de l’appareil.




Grâce aux 3 vitesses, il est possible de régler l’intensité des vibrations par rapport à son corps. La première vitesse est destinée à la relaxation et à un réveil doux des muscles, idéal pour un massage délicat. La 2e vitesse est adaptée à la récupération ou l’échauffement musculaire ; quant à la 3e vitesse, il s’agit d’un massage profond.

Adaptée à toutes les utilisations, et grâce à sa forme pistolet, il est très pratique et maniable, d’autant que la poignée est antidérapante et anti-sueur. Une fois chargé, le pistolet portable reste assez léger (environ 420 g).

Les plus : un bruit très faible, une maniabilité excellente et surtout la possibilité de changer de tête de massage, le tarif (199 €).

Les moins : plus encombrant à transporter, autonomie moins importante, pas d’option de couleur pour le moment.

Tarif 199 €

Quelles sont les contre-indications à l’utilisation d’un pistolet de massage ?

Comme pour toutes les pratiques physiques et les appareils dédiés au bien-être, il y a des contre-indications à l’utilisation d’un massage par percussion et dans les cas de figure suivants, il faudra demander conseil auprès de votre professionnel de santé :
> Opérations chirurgicales récentes
> Plaies en contact avec la tête du pistolet
> Grossesse
> Hernie discale
> Diabète
> Personnes porteuses de pacemakers
> En cas de blessure récente de type musculaire
Dans tous les cas, le pistolet de massage ne doit pas être utilisé sur le visage et le crâne, les parties osseuses saillantes (dessus du genoux par exemple), au niveau des organes vitaux et génitaux.

Alors, plus qu’un appareil de récupération, le masseur à percussion s’intègre dans la vie de tous les jours, que l’on soit athlète, sportive ou sportif du dimanche ou courbaturé(e) par une posture de télétravail inconfortable !

Depuis la pandémie, la pratique sportive à la maison ne cesse de faire ses adeptes, tout comme l’intérêt pour les appareils de remise en forme. Entre trois séries de push up et deux séances de yoga, un appareil de massage par percussion est donc tout indiqué !



Mal du dos, mal du siècle. Les douleurs dorsales concernent 75% des Français. Le fameux « j’en ai plein le dos » résulte souvent d’une surcharge liée à de multiples causes professionnelles ou personnelle mais aussi d’un surentrainement sportif… Pour se soulager, on adopte le Buoball de Blackroll, excellent outil de massage au niveau cervical, dorsal et lombaire.

Conçue pour traiter les tensions musculaires, notamment dans la nuque et le dos,  la balle de massage Duoball Blackroll® se compose de deux boules accolées. Elle mesure 8 ou 12 cm, selon le modèle, et coûte entre 18 et 25 €. Le petit modèle est sans aucun doute plus facile à utiliser dans les différentes zones du dos jusqu’aux lombaires.

L’accessoire s’utilise en étant allongé sur un tapis de gymnastique. Il suffit de faire rouler doucement la balle sur les zones qui présentent des tensions ou qui sont un peu douloureuses. En prévention au quotidien, cela permet aussi de soulager les tensions après une journée de travail ou après une séance de sport en récupération. Le principe est toujours le même : il s’agit d’aller chercher les points douloureux. Attention, pas question de chercher à se faire mal à tout prix mais il faut, en jouant sur les directions de massage, la surface de contact et aussi la pression, cibler les nœuds douloureux pour agir dessus.

Aussi, il ne faut pas d’attendre à quelque chose d’agréable sur le moment mais les bienfaits a posteriori sont réellement présents. On l’atteste !

L’intérêt de cet outil en 2 parties, c’est que l’on n’appuie pas directement sur les vertèbres mais sur la musculature autour, ce qui est beaucoup moins traumatisant pour la colonne vertébrale dont les disques peuvent être fragiles ou sensibles. 

La texture est particulièrement intéressante. Dure mais pas trop, à haute densité mais particulièrement légère. Son aspect un peu poreux assure une très accroche quel que soit le type de vêtement porté. Car oui, il convient de s’automasser habillé car sur peau nue… ça fait trop mal !

Jouer sur les fascias

Ce principe clé, c’est de jouer sur les fascias. Ces composants de notre organisme connectent les différents tissus, entourent les muscles, les os, les organes, les nerfs,  jusqu’aux vaisseaux et cellules. De la tête au pied, c’est une toile ininterrompue en 3D. Le but de l’automassage, c’est de relâcher tout ce maillage interne. Cela augmente le flux sanguin et lymphatique dans les muscles, ce qui favorise la récupération. L’automassage favorise également l’élimination des déchets en ayant une action drainante. Enfin certaines études montrent que cette pratique améliore la souplesse et l’amplitude articulaire tout en relâchant les tensions par une action sur les points « déclic » : les trigger points.

Les + C’est pratique et ludique pour se soulager. L’outil est léger, se nettoie sans difficulté et dure bien dans le temps. A noter : il existe de nombreux modèles de formes et dimensions différentes. 

Les – L’application sur smartphone n’est disponible qu’en anglais. Dommage, on aurait aimé plus d’explications accessibles en français.

Accessoire testé par Sandrine Nail-Billaud.