Sans forcément le connaître, vous avez sans doute déjà entendu Steve Kondo au micro. Il met l’ambiance, (r)échauffe les corps, encourage sans relâche du départ à l’arrivée. Rencontre avec cet « ambianceur » des pelotons de Paris et d’ailleurs. 

20_20-HD-720p_1280x720_MP4-1

Par Sandrine Nail-Billaud.

CV « Flash ».  20 ans d’animation et d’évènementiel sportif, bénévole actif depuis plus de 10 ans pour « Lisafor ever », musculation quotidienne pour arriver à suivre ces gens qui courent partout

Steve est tombé dans le micro quand il était tout gamin. Animer la fin de sa colonie de vacances à 8 ans avec un micro devant ses camarades a été pour lui une véritable révélation quand il a vu le pouvoir que donnait à sa voix ce micro, le pouvoir de faire rire et applaudir ses copains.

©DR

Au grand dam de sa maman qui lui a toujours dit que manier un micro sur une scène ne l’emmènerai nulle part, Steve y croit en voyant des Michel Drucker, Jean pierre Foucault soulever des tonnes d’applaudissements quand ils ont fini de parler dans leur micro. C’est alors l’époque des radios libres, Steve crée la sienne et sur sa propre radio, il passe de la musique mais il adore aussi y parler en direct et faire le show  …. 

Meilleur DJ du 95 

Or, son matériel de fortune étant régulièrement en panne il doit se rendre chez un dépanneur qui passe dans sa boutique des extraits sonores de musique mais aussi des voix donnant des consignes :  lever les bras, taper dans vos mains puis des applaudissements, des rires tout cela éveillant alors chez Steve une vocation encore plus forte, plus marquée dans ce domaine de l’animation. Finissant par nouer des liens de sympathie avec ce réparateur, celui-ci lui propose de venir voir à quoi correspondent les bandes sonores qu’il entend puisque il est DJ dans une boite de nuit de la région. C’est de nouveau une révélation pour Steve qui va alors enchainer les petits boulots de DJ, d’animations de soirées, de mariages, de départs à la retraite tout y passe jusqu’à gagner le concours de meilleur DJ du Val d’Oise. Il a 17 ans, il va lors définitivement laisser les études de côté (en rassurant sa maman) et devient le DJ le plus couru et le plus demandé de très grosses boites de nuits parisiennes jusqu’à ce qu’un homme l’ayant vu à l’œuvre lui parle d’un évènement prêt à débarquer en France et venu des Etats Unis : la Color Run ! 

Sur les 20 km de Paris. ©Didier Lefebvre

Baptême du feu au Troca’

Nous sommes alors à l’époque des courses à pied un peu différentes : course colorées, courses à obstacles, début des courses féminines et sans aucune préparation, Steve va monter pour la première fois sur la scène au Trocadéro devant plus de 13 00 personnes : un véritable baptême du feu pour ambiancer cette première Color Run française. A partir de ce moment-là, Steve devient l’ambianceur de très nombreux évènements sportifs dont beaucoup sont liés à a course à pied ! Un comble pour lui qui ne court pas du tout, mais qui reste très admiratif des performances réalisées par chacun ! Aussi quand l’organisation du Marathon de Paris le contacte, il y a 5 ans, pour se positionner à un point stratégique du marathon : le 30ème kilomètre, c’est que Steve, comme l’avait prédit l’organisation, est la seule et unique personne capable de rebooster ces coureurs. Là où les jambes désobeissent à la tête, Steve est là, avec au niveau de ce mur du  30ème , un mot gentil pour chacun, quelques pas de course échangés avec un autre (parce que même si il ne court pas, il sait courir !) et depuis 5 ans il est là pour vous tous, pensez-y quand le mur se rapprochera dangereusement cette année sur le Marathon de Paris…

Depuis 5 ans, Steve est présent également avec son énergie communicative pour les  coureurs des 20 km de Paris mettant le feu dans les sas d’attente, au semi-marathon de Boulogne, à l’Ecotrail Paris mais aussi sur de nombreuses courses féminines dont la très célèbre «  la Parisienne », la course des princesses à Versailles ou même le triathlon des roses à Paris et Toulouse. 

Mais depuis 5 ans il est aussi le grand frère de toutes celles qui participent au Raid des Alizées et qui voit leur réveil (souvent très matinal) boosté par l’énergie débordante de Steve !

Check sur l’EcoTrail Paris.

Fournisseur officiel d’énergie

« Un ambianceur doit pouvoir donner de l’énergie à tous, faire naitre un sourire quand vous êtes dans le sas d’attente avec des milliers de personnes, vous encourager quand vous êtes dans le dur vous féliciter, vous écouter aussi, alors vous comprenez que au final après des sessions d’animations j’ai fait moi aussi mon propre marathon !  Je ne fais pas de course à pied mais j’ai eu trottiné comme Bambi dans la prairie à une époque et donc savoir ce qu’un coureur peut ressentir c’est important pour pouvoir l’aider et l’accompagner».

Alors que l’on aime rester dans sa bulle avant le départ d’une course importante ou au contraire extérioriser son appréhension en participant aux sessions d’entrainements collectifs menées par les ambianceurs et professeurs de fitness, il est bien évident que les succès des épreuves de course à pied passent aussi par l’ambiance présente lors de la course. Et ça, les organisateurs d’évènements de course à pied l’ont bien compris en faisant appel à Steve Kondo !