Etonnante semelle pour cette Adidas 4D FWD qui est imprimée en 3D. On est conquis par confort de cette paire qui pêche côté dynamisme.

Forcément en ouvrant la boîte, cette semelle façon « spaghetti » étonne. Autre surprise, le poids de 355 g en 44 2/3 (10,5 US). Elle sont très confortables en endurance, mais les coureurs aimant un peu de soutien de voûte plantaire trouveront qu’il y a comme un vide à cet endroit. En revanche, le chausson Adidas habituellement assez étroit est bien plus large.

En accélérant, le dynamisme promis n’est pas flagrant. Il y a  comme une certaine mollesse, peut-être que le poids relativement important participe aussi à ce manque de dynamisme. Un coureur de plus de 80 kg pourrait avoir un avis différent. Il faut vraiment forcer la réception sur la moitié avant du pied pour sentir qu’il se passe quelque chose de plus sportif. Sur piste elles ne seront donc pas dans leur environnement favori, en revanche des entraînements avec variations d’allure (jusqu’à vitesse 10 km) sont largement envisageables.

La semelle imprimée en 3D en grande série pourrait être déclinée dans différentes versions, pour plusieurs profils de coureurs, ce qui pourrait être une voie vers un nouveau type de chaussures, pas totalement sur mesure mais avec différentes propriétés : plus de confort, plus de dynamisme, etc. Ce modèle visuellement étonnant est plus orienté confort et entraînements sur moyennes distances.

Prix : 200 €

Poids : 355 g en 44 2/3 (10,5 US)

Confort : 17/20 – Amorti : 16/20 – Stabilité : 16/20 – Souplesse : 16/20 – Dynamisme : 15/20

Les + : Design étonnant, confort. Les – Manque de dynamisme.

Utilisation : entraînements moyennes distances pour coureurs de tout poids, les coureurs de 80 à 85 kg y trouveront plus de dynamisme