Après Nike, Hoka, Adidas et Brooks, Asics dévoile à son tour une paire en carbone pour le marathon ainsi qu’un modèle sans pointe pour les sprinters.

190 grammes (pointure 42,5) pour la nouvelle Metaracer, dédiée aux compétiteurs sur marathon. Elle allie la technologie Guidesole avec une plaque de carbone, pour offrir plus de stabilité et un meilleur rebond. La chaussure a une forme incurvée qui permet de réduire la charge musculaire sur le mollet (réduction annoncée à 20%) permettant ainsi une meilleure efficacité énergétique. La technologie Flytefoam ™ de la semelle intermédiaire est légère et génère à la fois un amorti supérieur et une meilleure propulsion. Les matériaux de la semelle (Asics Grip™ et Wet Grip Rubber™, Sponge) améliorent l’adhérence en conditions humides. Le drop est de 9 mm. La paire est affichée à 200 €.

Du carbone aussi sur le tartan

L’équipementier japonais présente aussi la Metasprint, une chaussure “sans pointe” pour les sprinters. Traditionnellement, les sprinters courent avec des chaussures à pointes pour gagner en traction sur la piste. Avec sa MetaSprint, Asics repense cette approche. Cette chaussure remplace les pointes traditionnelles par une semelle extérieure nid d’abeilles en fibre de carbone qui permet de réduire le contact avec le tartan, améliorant ainsi la propulsion. Sans les pointes qui s’enfoncent dans le  revêtement de la piste, les athlètes transfèreront de la puissance supplémentaire à chaque foulée et augmenteront ainsi leur vitesse. Selon les recherches menées à l’ISS en février 2020, la Metasprint permet de se propulser en avant 6,67 cm plus loin, ce qui traduit par un gain de temps de près de 500 centièmes d’une seconde [0,048 secondes] sur 100 m. Cette paire Metasprint pèse 136 g en 41, 5 et est affichée à 300 €.