Marvejols-Mende, C’est la plus classique des courses d’été. Ce semi – 22,4 km en réalité – est bien corsé (643mD+) avec ascension des cols de Goudard et Chabrits. On le court comme un défi, en profitant de l’ambiance qui l’accompagne : orchestres, peñas, bal populaire, feu d’artifice et « aligot party ». A courir au moins une fois dans sa vie !

Mais cours toujours… Côte compétitions, ça tombe bien, il y a l’embarras du choix. Un petit best of de nos préférés, avec des dossards toujours dispos, et à prix légers…


1er mai – Marathon de Sénart Grand Paris Sud (91)
20e édition pour ce marathon francilien. On apprécie ses accents champêtres aux portes de Paris, et l’accueil chaleureux réservé par les musiciens et bénévoles dans les 10 villes et villages traversés. Un vrai petit brin de bonheur que l’on peut aussi s’offrir sur 10 km. Pour cet anniversaire, une formule inédite, avec dossard officiel pour les accompagnateurs sur les 9 derniers km du marathon. Dispositif proposé à partir du
passage du meneur d’allure des 4h au km 33 : une double opportunité de densifier la fin de course pour rendre plus agréable les derniers kilomètres tant pour les coureurs que pour les bénévoles le long du parcours, 300 places disponibles, à partir de 16 ans. 4 000 concurrents attendus, de nombreuses animations, anciens champions et toujours un dossard à prix d’ami.

1er mai – 20 km de Maroilles (59)
36e édition pour ce 20 km à label national FFA qui attend 4 000 coureurs dans le village de Maroilles. Le départ sera donné à 15h. En tête, des élites des hauts plateaux africains et les meilleurs régionaux venus se challenger sur son parcours performant. Animations, spectacles, orchestres, déguisés, tombola… Chacun a une chance de repartir avec son poids en Maroilles.


1er mai – 15 km du Puy-le-Velay (43)
Une boucle à parcourir deux fois pour ce 15 km de renommée mondiale. Le circuit est hyper-roulant. La preuve, Rhonex Kipruto s’y alignera pour tenter de réaliser la meilleure performance mondiale de tous les temps sur la distance. Spectateurs enthousiastes, produits locaux à l’arrivée… cette « course du 1er mai » ne manque pas d’attraits.
15kmdupuy.fr


11 mai – Marathon des Vins de Blaye (33)
Etape printanière des Festiviales-Challenge de la convivialité, ce marathon festif et gourmand traverse 14 communes du Blayais et 12 châteaux. En chemin, plus de 30 dégustations de vins et 17 animations musicales pour rythmer les foulées sur son tracé vallonné (300mD). On court les derniers mètres sur tapis rouge, à l’intérieur de la Citadelle de Blaye. Pasta-party, repas-concert d’après-course, soirée dansante. Egalement un 8 km des vignes.


12 mai – Marathon de la Loire à Saumur (49)
Cette troisième mouture promet, avec un nouveau semi tracé le long de la Loire, et 42 animations prévues sur le marathon, qui sera donc plus festif et toujours aussi performant (58mD+). On pourra aussi profiter du fleuve royal sur un combiné canoë + course à pied, ainsi que sur un 10 km au cœur de Saumur.

12 mai – Courses de Strasbourg Europe (67)
Semi, 10 km, 5 km, marches et balade roller au choix pour ce week-end sportif strasbourgeois. Cette année, ce sera la 40e édition. Les départs s’effectueront sur l’avenue de l’Europe, sur des circuits agréables, tracés en centre-ville. Le village s’installera autour du gymnase AGR de l’île aux Sports (Wacken).

19 mai – Paris-Saint-Germain, la course (75)
11e saison pour ce 20 km « vert » entre le Bois de Boulogne et le château de Saint-Germain-en-Laye. On passe par les bords de Seine, grimpe le Mont Valérien et la côte du Pecq en fin de tracé. Nouvelle option, un 10 km, entre Châtou et Saint-Germain.

27/05/2018 – Run in Mont Saint Michel – Marathon


©T.Gromik-ASO
25-26 mai – Run in Mont-Saint-Michel à Cancale (35)
Choix pluriel pour profiter de la Merveille, entre Normandie et Bretagne. A.S.O aux manettes propose un trail de 56 km, entre les agneaux de pré-salés, herbus et estuaires. Un semi et un 10km, tracés en boucle autour de Pontorson. Et bien sûr, le traditionnel marathon, entre le port de Cancale et le barrage du Couesnon, au pied du Mont. A courir en solo ou en duo.

26 mai – Marathon Poitiers Futuroscope (86)
Gros week-end sportif en Poitou. D’abord, 5 ou 10 km gratuits le samedi, autour du « village ». Ensuite, un semi (2 500 dossards) et un marathon (1 500 dossards) le dimanche. Ce dernier, à label national se court sur un circuit urbain et rapide au départ dans le centre historique. L’association organisatrice propose toujours une belle dotation : 2 entrées pour le parc Futuroscope, un coupe-vent et une médaille. Egalement pasta et spectacle nocturne avec le cirque du Soleil.

Pour la toute première fois dans l’histoire des Jeux olympiques, Paris 2024 va ouvrir l’expérience olympique au grand public, et donner la possibilité à chacun de participer à une épreuve grand public comme le marathon, sur le même parcours et dans les mêmes conditions que les athlètes, a annoncé le Comité olympique, qui réfléchit également à proposer plusieurs formats de courses pour que chaque sportif, quel que soit son niveau, puisse participer.

Après avoir testé l’Altra Paradigm il y a quelques mois, voici la nouvelle version de la Torin, l’un des modèles les plus vendus de la marque US. Il y a un vrai parallèle à faire entre ces deux modèles : confort, amorti, dynamisme, légèreté. Cette Torin est pensée pour vous accompagner du 5 km au marathon, des séances de fractionnés au marathon. Niveau confort il n’y a pas de (mauvaise) surprise : semelle de 28 mm d’épaisseur hyper protectrice, à l’accroche irréprochable même par temps humide.
Nouveauté Altra la Torin est proposée en deux versions : une version mesh (tissu) et une version Knit (tricot non testée). Le mesh Quick-Dry Air tient parfaitement le pied tout en le laissant respirer. On se sent maintenu mais pas compressé.
Mais l’énorme point fort de cette Torin 3.5 c’est à la fois son laçage hyper efficace et son maintien de la cheville inégalé parmi toutes les chaussures déjà testées. La languette intégrée et le travail sur le rembourrage sont parfaits. Altra a développé un système baptisé “A-Strap” qui sangle au niveau du cou-de-pied : on se sent maintenu sans jamais se sentir gêné. La sensation est extrêmement agréable notamment sur sorties longues sur lesquelles un mauvais maintien peut venir exacerber la sensation de fatigue.
Pas de grosse innovation sous la chaussure : des rainures internes sont incorporées dans la semelle intermédiaire. Elles favorisent la flexibilité globale et la transition du pied et réduisent également le poids de la chaussure.
Cette Torin 3.5 est une paire zero drop idéale pour les coureurs de moins de 85 kg à la recherche du bon compromis confort/dynamisme. De ce point de vue elles surpassent les Paradigm pourtant déjà très performantes.

Poids : 287 g en 44.5 / 184 g en 8.5 39
Drop : 0 mm
Prix : 140 €

Usage : toutes distances sur route pour coureur à foulée universelle de poids légers (moins de 85 kg) adeptes du zéro drop.

Amorti : 18/20
Confort : 17/20
Stabilité : 19/20
Souplesse : 18/20
Note moyenne : 18/20

Les + Le poids (244g en 42) et le look de la chaussure moins massif que d’autres modèles de la catégorie.

Les – Les petits cailloux qui viennent parfois s’intercaler dans les rainures de la semelle.

Paire testée dans le numéro 195 par Antoine, 38 ans, 1,89 m, 78 kg, meilleure perf : 3h14 sur marathon (2012).
Conditions du test : 150 km avec séances de 30/30, 400 m sur pistes, seuil, sorties longues, par temps sec et sous la pluie.

Hoka One One revient avec la cinquième version de l’un de ses modèles phares : la Clifton. Ce modèle est taillé pour la route, longue de préférence. La marque US a réussi à conserver les points forts de la 4e version – le rapport poids/dynamisme/amorti – tout en améliorant certains aspects comme le chaussant.
Le look Hoka est toujours identifiable à l’œil nu mais difficile de s’y retrouver entre les modèles tant ils affichent une unité de design. Un grand bravo pour la qualité des finitions : on ne voit pas les collages, le rendu est très harmonieux et laisse une impression de fluidité malgré l’épaisseur de la semelle. On retrouve la semelle typique chez Hoka qui apporte un amorti XXL. Bien évidemment certains poids légers pourront trouver la chaussure mollassonne. Et elle est pourtant l’une des plus dynamiques dans la catégorie longue distance. Le déroulé du pied se fait sans problème et le niveau de protection du talon aux métatarses devient salutaire après 2h de course. Il fait oublier les petits défauts de foulée dus à la fatigue, là où des semelles plus fines ne les pardonneraient pas.
Le chaussant de cette Clifton a été retravaillé. Il est assez ajusté mais Hoka propose aussi une version plus large. Sur le modèle classique le pied est parfaitement maintenu sans jamais qu’on se sente « prisonnier ». Ce maintien compense les défauts liés à la semelle en mousse épaisse à savoir un tangage latéral qui vous fera jouer des chevilles. Mais il n’y a rien de dramatique pour une chaussure destinée à l’entrainement et le grip sous la semelle compense ce manque stabilité.

Prix : 130 €
Poids : 266 g en 42 / 216 g en 38
Drop : 5 mm
Usage : toutes distances sur route pour coureur à foulée universelle de tous poids.

Amorti : 19
Confort : 19
Stabilité : 14
Souplesse : 16
Note moyenne : 17/20

Les + Légèreté pour un modèle de ce type.
Les – Qui dit semelle en mousse dit risque d’usure plus importante en cas de pronation notamment.

Paire testée dans le numéro 194 par Antoine, 1,89 m, 78 kg, meilleure perf : 3h14 sur marathon (2012).
Conditions du test : 150 km avec séances de 30/30, 400 m sur pistes, seuil, sorties longues, par temps sec et sous la pluie.

1er janvier– Zurich (Suisse)
Marathon du Nouvel An
Départ à minuit pile le 31 décembre, sous un feu d’artifice, pour le premier marathon du calendrier mondial, labellisé IAAF. C’est l’assurance de passer une Saint-Sylvestre originale et sportive, en compagnie de 1 000 coureurs. On peut décider en route de courir un deux, ou quatre tours, chacun mesurant 10,55 km, étant tracé à 90% sur sentiers. Quelques feux de Bengale éclairent ponctuellement le sol, mais la frontale est obligatoire.
www.neujahrsmarathon.ch/fr
©alfaphoto

ALPHAFOTO.COM

6 janvier – Cernay-la-Ville (78)
Premier Challenge sur route de France
Au choix marathon, semi ou 10 km aux portes de Paris pour entamer l’année du bon pied. Le cadre est agréable, autour de Cernay-la-Ville, au cœur de la vallée de Chevreuse. Le 42 km est vallonné, avec une série de « tobbogans » au gré du tracé, mais les autres distances sont plus roulantes.
www.altiandco.fr

6 janvier – Nice (06)
Prom’Classic
20e anniversaire pour la Prom’, premier 10 km de l’année, le long de la Méditerranée. Un bain de foule, de soleil et de bonne humeur pour célébrer le nouvel an, et pourquoi pas une performance à la clé.
www.promclassic.com
©Mouv Up

19-20 janvier – Saint-Grégoire (35)
Les Métropolitaines
Quatre options pour ce rendez-vous breton. Une marche caritative de 7 km, des courses scolaires, un 10 km à label national tracé en deux boucles (10h) et une course féminine de 7,1 km, en deux boucles elle aussi (11h15). Les parcours sont agréables et verdoyants.
www.courirsg.fr

20 janvier – Le Mans (72)
Cross Ouest-France
50 courses réparties sur deux jours pour ce cross le plus populaire du calendrier. Il rassemble toutes les générations dans un bel esprit sportif autour du bois de l’Epau, au Mans. Marche nordique ou randos de 14, 16, 20 km ou 8 km, trail de 20 km, course de 10 km mi-bitume-mi-sous bois, cross de 1,4 à 9 km, canicross ; tout le monde y trouve son compte. Plus de 11 000 concurrents sont attendus.
crossdumans.ouest-france.fr

Cross Ouest-France 2018
10kms ville du Mans
TAKHA Mohammed 2eme

©Thomas Brégardis – Ouest France

27 janvier – Collonges-au-Mont-d’Or (69)
Foulées des Monts d’or
Cette classique de début d’année pour les Lyonnais, son parcours de 25 km, beau mais corsé, traverse neuf communes en pierres dorées des Monts d’Or et offre des points de vue remarquables sur Lyon et la vallée de la Saône. On peut participer en relais à deux (10 et 15 km).
www.lafouleedesmontsdor.fr

Au printemps prochain, Salomon organisera un circuit Golden Trail Series sur cinq des courses de trail de courte distance les plus emblématiques au monde. Au programme : Zegama en Espagne en mai, le Marathon du Mont-Blanc en juin, le Sierre-Zinal (Suisse) et Pikes Peak (USA) en août et Ring of Steall (Ecosse) en septembre.Après cette dernière course, un classement global basé sur les trois meilleurs résultats des athlètes au cours des cinq épreuves permettra d’identifier les 10 premiers coureurs et coureuses qui s’affronteront sur l’épreuve The Otter,(Afrique du Sud), en octobre. 100 000 euros seront divisés à parts égales au terme de cette grande finale. Chacun des athlètes du top 10 vivra une aventure inoubliable en compagnie de l’ami ou du partenaire de son choix. Vous pariez sur qui ? Kilian Jornet, François d’Haene ?

  

Suite au succès de son programme Adidas Runners Paris qui rassemble plus de 60 000 coureurs depuis trois ans, la marque aux trois bandes crée Adidas Runners Paris-Le Club, une structure affiliée à la Fédération Française d’Athlétisme, une première pour un équipementier.

Ouvert à tous, contre une cotisation annuelle de 250 euros, l’adhésion comprend deux entraînements par semaine, une licence FFA, une dotation de 150 euros en équipement et l’accès à des dossards. Le bureau du club est situé dans le magasin des Champs-Elysées, à Paris. En parallèle, la marque met en place un circuit pour challenger les neuf équipes parisiennes dont le dernier Paris-Versailles a fait partie.

Une personne sur trois dans le monde n’a pas accès aux toilettes au quotidien. Mille enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour de maladies diarrhéiques dues au manque de toilettes. Ça urge, donc. Dans le cadre de la 16e journée mondiale des toilettes, il sera possible se faire changer la donne. Une course Urgent Run se déroulera dans le bois de Boulogne à Paris, sur des parcours de 5, 10 et 15 km. Cette course solidaire, organisée par Layline, permet également de collecter des fonds pour financer l’accès aux toilettes dans les pays les plus touchés.

 

À Rennes le 22 octobre, on courra pour la planète. Un kilomètre parcouru, c’est un arbre planté avec la fondation Yves Rocher. L’an dernier, l’effort collectif s’est soldé par 115 025 plantations. Voilà qui donne du sens à chaque foulée ! Au choix donc pour le 22 octobre : le marathon Vert Cap Malo-Rennes qui bat à la campagne depuis cap Malo jusqu’au centre de Rennes. Un circuit performant à courir en solo, en duo, ou bien en équipe de cinq. Autre option, la course féminine de 7,5 km, ou bien la marche nordique de 11 km. L’organisation propose des packages avec dossard, hôtel et visite à partir de 90 €, des billets TGV aller-retour depuis six grandes villes à partir de 40 €. Que des bonnes raisons d’y aller !

A l’initiative du Secours Populaire Français, ce premier Marathon des Puys s’annonce solidaire : l’intégralité des fonds récoltés sera reversée à l’association et permettra de financer des licences sportives pour les enfants. Au départ de la place de Jaude, le parcours, validé par le champion Timothée Bommier, parrain de la course, s’annonce performant. A découvrir en solo, en duo ou en relais à quatre.