New Balance Summit Unknown V3 : simple & efficace

New Balance Summit Unknown V3, simple et efficace sur trails courts.

Cette New Balance Summit Unknown V3 est une valeur sûre pour courir des trails courts sur terrains engagés.

New Balance Summit Unknown V3 est conçue pour la performance sur des formats courts d’un maximum de 3 h de course, et plutôt pour les coureurs de premier tiers de peloton. Elle sera donc moins polyvalente qu’une New Balance Hierro, modèle trail phare de New Balance (voir notre test de la New Balance Hierro V6).

Un vrai confort au pied

Sa coque talonnière est relativement rigide par rapport à la tendance actuelle. Elle maintient bien l’arrière du pied, tout en étant suffisamment rembourrée et échancrée au niveau des malléoles pour ne pas blesser.

Le laçage est classique, avec une languette assez large et un peu rembourrée elle-aussi. Deux paramètres qui assurent un vrai confort au pied, maintenu sans être bloqué. On note toutefois que le chaussant est assez fin sur l’avant-pied.

La semelle intérieure procure un amorti dynamique tout en absorbant correctement les chocs. Une plaque y est intégrée sous la plante du pied pour protéger dans les terrains rocailleux.

On ressent d’ailleurs bien cette plaque, surtout qu’ensuite la semelle se relève sensiblement à l’avant pour faciliter le déroulement de la foulée.

New Balance Summit Unknown V3 stable et accrocheuse

La semelle extérieure est en caoutchouc spécialement adapté pour les terrains humides, avec des crampons bien marqués et espacés. Le drop de 6mm confirme que cette chaussure est bien réservée aux courtes et moyennes distances.

Après 300 km de test, on confirme que cette New Balance Summit Unknown V3 est une valeur sûre. Sans défaut, avec l’essentiel pour courir de manière engagée sur des terrains techniques.

Les notes du testeur : Amorti : 17/20 Accroche : 15/20 Stabilité : 17/20 Confort : 16/20 Souplesse : 15/20

Drop : 6 mm – Poids : 270 g en 42,5

Il a testé pour vous. Serge Moro, 61 ans, 1,74m, 59 kg, vainqueur de nombreuses courses de montagne, et désormais de trails dans sa catégorie, 2h16’52’’ au marathon. Conditions du test : 300 km, avec séances de seuil sur sentiers techniques, fractionné en côte, et rando courses.