Miel, gelée royale, propolis, pollen, apprenez à tirer profit de ses produits de la ruche dans le cadre de votre pratique sportive.

Miel, gelée royale, propolis, pollen, faisons le tour des trésors de la ruche et de leurs bienfaits pour les sportifs.

Les produits de la ruche nous veulent du bien. L’apithérapie est en effet source de nombreux bienfaits avérés pour la santé. Faisons le tour de ces trésors nutritionnels, et apprenons à les utiliser au mieux, dans le cadre d’une pratique sportive.

Le miel, antioxydant naturel

Ce sucre naturel est extra avec ses 75 % de glucides pour 100 g associant glucose, fructose, maltose et très peu de saccharose ; très énergétique, ce mix unique lui confère un index glycémique très bas. C’est un antioxydant naturel. Le miel est digeste, riche en magnésium et potassium, eux aussi des alliés de la performance. Et il contient des probiotiques qui préservent la flore intestinale.

C’est également un remède express en bobologie. Ses enzymes en font un soin appréciable en pommade sur des plaies superficielles, et relaxant, il favorise l’endormissement et la récupération.

Pour bien le choisir, privilégiez un miel local, mis en pot par l’apiculteur. Plus le miel est foncé, plus il comporte d’antioxydants. Attention, si l’index glycémique est bas pour le miel mono-floral (acacia), il peut doubler pour les miels toutes fleurs. Le miel de châtaigner a un goût plus prononcé, il contient aussi plus de minéraux et d’oligo-éléments intéressants pour les sportives.

Miel & running, comment l’utiliser ?

Il existe désormais quelques marques de nutrition sportive à base de miel, comme Meltonic ou Apirun, par exemple. Mais on peut plus simplement profiter des bienfaits du miel, à l’état naturel.

Pour une boisson d’effort, par exemple, diluez 3 cuillère à soupe de miel (env. 60 g de glucides) dans un litre d’eau. En récupération, on pourra ajouter 2 cuillère à café de miel dans un yaourt. Avant une sortie running, 1 cullière à café de miel sur une tranche de pain complet abaisse encore plus l’indice glycémique.

Autre application,en antiseptique ou en sédatif. Dans ce cas, 1 c. à c. directement ou diluée dans une infusion.
Attention, ne le faites pas chauffer à plus de 40°C, ni au micro-ondes. Car le miel perd alors ses enzymes et antioxydants. Et n’abusez pas : il « pèse » 300 kcal/100 g !

La gelée royale, un trésor des produits de la ruche

Cette substance élaborée par les jeunes abeilles ouvrières constitue la nourriture exclusive de la reine. La gelée royale contient 50 à 65 % d’eau, mais aussi de nombreuses autres substances actives. Parmi elles, notons le sucre (15 %) de type fructose et glucose, les protéines (13-18 %), les lipides (3 à 6 %), les minéraux (1,5 %), les vitamines (groupe B), les oligo-éléments (chrome, manganèse, nickel), l’acétylcholine, les facteurs antibiotiques… Elle contient aussi un acide gras particulier insaturé exclusif. Cela lui confère, associé aux autres molécules, toutes ses propriétés.

Quand et comment en consommer ? Une minidose de gelée royale pure (et d’origine contrôlée) sous la langue à jeun le matin pendant 6 semaines. L’effet vitalité est garanti !

La propolis, bouclier pour l’immunité

Le terme signifie « entrée de la ville » en grec ancien, en référence à son rôle de protection de la ruche. Elle est constituée d’éléments récoltés par des abeilles sur certains bourgeons d’arbres comme le sapin, le bouleau ou le peuplier, mélangés à leur secrétions salivaires et à la cire. Véritable bouclier, elle est retirée des pattes des abeilles grâce à des grilles à l’entrée de la ruche puis est extraite et dissoute à l’alcool, ce qui permet d’en obtenir trois types.

La propolis blanche sert pour la peau, le nez et les gorges fragiles. La jaune dope le système immunitaire et améliore la digestion.

La propolis noire est très puissante et agit rapidement sur les infections hivernales avec ses puissantes propriétés antiseptiques.

Je la consomme comment ? 1 à 2 gouttes par jour matin ou soir suffisent en cure recommandée de 21 jours. Se consomme pur, mélangé à 1 c. à c. de miel ou dilué dans un peu d’eau. Pour un effet bioénergétique optimal, placer un moment sous la langue.

Le pollen, un steak végétal

Avouez, vous pensez immédiatement aux allergies, oui mais… Si la période du pollen vient contrarier parfois les entraînements, cette substance récoltée par les abeilles est un véritable steak végétal. Le pollen permet d’améliorer l’activité physique et intellectuelle, aide à maintenir sa ligne, la beauté de sa peau, des ongles et des cheveux.

Antioxydant, il régule le transit et équilibre la flore. Le pollen est donc doté de nombreuses vertus intéressantes pour la pratique de la course à pied à condition de réussir à le manger ! Mélangé à du yaourt ou fromage blanc son goût et sa consistance sont plus appréciables.


Attention
. Mieux vaut s’assurer qu’en cas d’allergie aux piqûres d’abeille que la consommation des produits de la ruche est compatible avec le type d’allergie diagnostiquée. Demander conseil à votre médecin ou allergologue.