Quels aliments privilégier pour que notre corps puisse faire face de la façon la plus modérée et adaptée possible à ses agresseurs ? Le point avec Véronique Liesse, nutritionniste.

Qui est Véronique Liesse ? Diététicienne, nutritionniste et micro-nutritionniste. Elle enseigne à l’université de Grenoble, consulte, coach et forme dans les entreprises qu’elle accompagne pour optimiser santé, bien-être, qualité de vie et performance des collaborateurs via la société Nutrinergie. Véronique Liesse a publié Les erreurs qui nous empêchent de maigrir (Alpen), Le grand livre de l’alimentation “spéciale énergie” (Leducs) et Hormones, arrêtez de vous gâcher la vie (Leducs) . Elle vient aussi de lancer une chaîne Youtube, L’healthentiel pour maigrir durablement, garder la forme et une pleine vitalité.

1/ RENFORCONS NOS BARRIERES

La première étape de l’immunité, ce sont nos barrières. Il s’agit entre autres de la peau et de la membrane intestinale. Une membrane intestinale poreuse (leaky gut) ou un microbiote perturbé par une trop forte consommation de viande, d’alcool, de sucre, d’édulcorants, de toxiques et pesticides ou de certains médicaments (anti-inflammatoires, antibiotiques, antiacides…) affaiblissent nos barrières et notre microbiote, donc notre système immunitaire. Fibres, végétaux, vitamine D, oméga-3, zinc, voilà quelques exemples d’aliments ou nutriments indispensables à la qualité de notre barrière intestinale !

2/ FAISONS LE PLEIN DE BONS NUTRIMENTS

©GettyImage

Le système immunitaire faire partie des systèmes les plus complexes du corps. Et toutes ces cellules, qu’elles appartiennent à notre immunité innée ou acquise, nécessitent des nutriments pour fonctionner. Veillez à avoir un statut vraiment optimal dans les nutriments suivants :
La vitamine D : présente en faible quantité dans certains aliments (poisson, beurre, oeufs…), elle équilibre le système immunitaire. Elle ne peut être apportée en suffisance que par une exposition au soleil (30 minutes par jour, bras et jambes nus) ET par une supplémentation (minimum 1000 UI par jour) et bien plus si vous devez la faire monter).
La vitamine C : pensons aux épinards crus, crudités, fruits rouges, agrumes et kiwis pour l’apporter en quantité suffisante.
La vitamine A : pour fabriquer des globules blancs, équilibrer l’immunité et maintenir l’intégrité de nos
barrières. Provitamine A par les végétaux colorés et vitamine A grâce aux oeufs, au foie de morue et aux abats !
Les vitamines B pour fabriquer des anticorps qui nous défendent. Aliments complets, légumes, graines, abats sont quelques exemples de sources alimentaires.
Le zinc qui active la maturation de nos cellules immunitaires et est indispensable à l’intégrité de nos barrières, nous l’avons dit. Viande, canard, graines, produits laitiers en contiennent.

3/ L’INFLAMMATION EST UN MÉCANISME QUI PEUT EFFRAYER MAIS ELLE EST VITALE !


Pour autant qu’elle soit contrôlée bien sûr. Son rôle est entre autres d’avertir notre système immunitaire de la présence d’un danger et par là, de le stimuler. C’est lorsqu’elle n’est pas contrôlée qu’elle devient problématique. Quel est l’acide gras qui favorise le plus l’inflammation ? L’acide arachidonique, que l’on retrouve beaucoup dans le gras de la viande. Et les acteurs principaux de nos défenses antiinflammatoires, qui sont-ils ? Les oméga-3, surtout ceux que l’on retrouve dans lespoisson gras ! Respectons donc les recommandations : maximum 400g de viande rouge par semaine et environ 400 g de poisson gras (sardine, maquereau, hareng, saumon, truite saumonée…)

4/ NE PAS ROUILLER EST IMPORTANT, PENSONS AUX ANTIOXYDANTS !

©GettyImage


Être oxydé parce que l’on manque d’antioxydants affaiblit également nos défenses et contribue donc à rendre les virus plus pathogènes. Vitamine E, vitamine C, zinc, cuivre, sélénium ou polyphénols font partie de l’arsenal antioxydant de base, qu’il est important de contrôler et d’apporter. Des graines, des noix, des bonnes huiles extra vierges, des lentilles, du thé vert, du chocolat très noir, des baies, des fruits et légumes, du poisson. Allez-y, faites-vous plaisir !
L’assiette est certes importante, mais n’oublions pas que booster son immunité,
c’est aussi ne pas fumer, s’aérer, bien dormir et rester zen en gérant son stress.
Ce dernier est un grand destructeur de l’immunité !