Profiter de son GPS pour s’amuser à faire un beau dessin et le partager avec votre communauté, ça vous inspire ? Dites « abracadabra » et suivez Strava.

C’est quoi, au juste ?
Cette tendance qui cartonne sur les réseaux sociaux s’appelle le GPS drawing ou « dessin de GPS ». L’idée, c’est de s’amuser, GPS en main, à suivre un itinéraire pré-dessiné.

Comment ça marche ?
Via Strava, le célèbre réseau social de sportifs, c’est pratique, gratuit, et l’on profite d’une cartographie exclusive. Ça marche aussi avec d’autres applis, comme Mapmyrun, mais il faudra dans ce cas préalablement tracer son itinéraire via Google Maps.

Des clics et des pas
Dessine-moi… Un mouton ? Tiens, et pourquoi pas ! Première étape côté ordinateur. On se connecte à son compte sur le site www.strava.com. On clique en haut à droite sur le « + » puis sur « créer un itinéraire ». On sélectionne sa ville. On zoome au maximum, puis on clique point par point pour dessiner la forme choisie, de rue en rue. Une fois le dessin achevé, on l’enregistre.
Sur le terrain le jour J. On se connecte à son appli Strava, on clique sur « enregistrer », puis sur l’icône en bas à gauche « utiliser l’itinéraire » pour retrouver votre trace enregistrée. C’est parti pour le suivi, point par point, smartphone en main, de votre dessin.

Nos conseils
– Choisir une grande ville. Plus le réseau de rues sera dense, plus vous aurez d’options.
– Commencer par une forme simple, même si vous êtes calée en dessin.
– S’armer de patience. Le « traçage » en ligne est fastidieux, il faut « prévoir » son coup, revenir en arrière fréquemment, s’adapter à la cartographie pour que l’itinéraire ressemble au dessin choisi.
– Prévoir une longue plage horaire pour le réaliser GPS en main. L’idée n’est pas de foncer, mais de s’appliquer… et de s’amuser.