On entend tout et n’importe quoi sur le Covid-19. Sandrine Nail-Billaud, pharmacienne-conseil Doctipharma, spécialiste en immunologie, maitre de conférence à l’université d’Angers et au Chu d’Angers dans le Maine et Loire démêle le vrai du faux. 

Les sources fiables d’information : le site officiel du gouvernement et des agences régionales de santé. 

1. Le virus ne se propage pas dans l’air. La transmission se fait par les gouttelettes de salive, le virus ne reste pas dans l’air, ce n’est pas l’air qui propage le virus mais vos gouttelettes qui se déposent sur des surfaces ou des gens. D’où l’importance du confinement, les mesures de distance et les gestes « barrières » comme tousser et éternuer dans son coude.

©Maridav-Adobestock

2. Le virus peut rester vivant environ 3-4h sur une surface inerte. Il ne passe pas dans le sang, pas dans les urines mais peut se retrouver dans les selles. Il faut laver ses vêtements régulièrement car le virus peut comme sur les surfaces inertes y rester quelques heures. Mais le plus important reste le lavage de main, le plus souvent possible dans la journée, en bonne et due forme. Savon, eau chaude et on se frotte bien les mains.La solution hydro alcoolique uniquement sur mains sèches.

3. S’exposer au soleil ne tue pas le virus. Il faudrait une température de 56° ou mieux 65° pour le tuer, ce qui est bien sûr impossible. Strictement inutile donc de chercher à vous exposer aux rayons UV et donc ne vous exposez pas inutilement dehors surtout en période de confinement nécessaire. 

4. Boire du liquide chaud toute la journée ne tue pas le virus, ni en local dans la gorge, ni dans l’estomac. Il faudrait que l’ensemble du corps chauffe à plus de 56°C voire 65°C, vous comprenez donc que ce n’est pas possible en buvant du thé. 

5. Faire des gargarismes ne tue pas le virus. C’est utile si vous avez des maux de gorge, mais cela n’éradique pas le virus. 

6. Inspirer, bloquer sa respiration pendant 10 secondes, voir si on tousse et expirer n’est en aucun cas un diagnostic du virus. C’est la surveillance de votre température deux fois par jour et des signes associés, douleurs cervicales, maux de tête, fatigue, maux de gorge, congestion ou écoulement nasal qui doit vous alerter. 

7-Ne cherchez pas à booster votre système immunitaire avec des produits miracles ! Du repos, une alimentation équilibrée, une activité physique (très) modérée sont les meilleurs compléments alimentaires possibles pour votre système immunitaire