Toujours plus de fonctionnalités, toujours plus connectés… Voici quelques critères « points de repères » pour choisir le bon cardio-GPS parmi ces nouveautés. À adapter en fonction de votre budget et de l’utilisation souhaitée.  

1/ Avec GPS, le must 

Opter pour un modèle cardio avec GPS intégré vous permettra de connaître la distance, la vitesse instantanée et l’allure à laquelle vous courez. Certains modèles « outdoor » disposant d’une mémoire interne, indiquent le dénivelé effectué et permettent aussi la navigation le long d’un itinéraire que l’on a préalablement chargé sur sa montre. Un vrai plus, surtout si vous êtes traileuse.

©Polar

2/ Le suivi de la FC pour progresser 

Gérer son effort en fonction sa fréquence cardiaque (FC) moyenne ou maximale c’est la clé pour progresser. Deux options pour ce suivi ; la ceinture thoracique, pas très agréable à porter (sous la poitrine), ou bien le cardio optique. Cette technologie qui s’est généralisée permet de mesurer le pouls directement au poignet. Attention toutefois, pour que la mesure soit fiable, il faudra veiller à bien serrer son bracelet. L’idéal, c’est un mix : une montre avec capteur optique compatible avec une ceinture thoracique. 

3/ Des « zones cibles » à programmer 

Option intéressante, les plages de FC (paramétrage manuel ou automatique) avec alarme vous permettent de savoir dans quelle zone de FC vous vous trouvez et d’être alertée lorsque vous en sortez (avec une alarme sonore ou vibrante). Cette fonction « zone cible » est intéressante par exemple si vous souhaitez courir en endurance fondamentale, c’est-à-dire en restant entre 70 et 75 % de votre FCM. 

4/ Enregistrer des tours intermédiaires 

Pour progresser, les entraînements fractionnés ou intervalles sont incontournables. Les phases d’effort doivent être exécutées à une intensité donnée, mesurable par la fréquence cardiaque, et pendant une durée déterminée. Idem pour les phases de récupération active. Un cardio proposant cette fonction, appelée « tours intermédiaires » ou encore « laps » selon les marques, est particulièrement intéressant. On le programme à l’avance, puis on suit les instructions sur sa montre lors de sa sortie, le plus souvent sous forme d’alarme vibrante. 


Les options bonus

© Garmin Forerunner 945

Coaching personnalisé. En synthétisant vos données, certains modèles proposent d’évaluer votre charge d’entraînementet le temps de reposnécessaire pour récupérer et optimiser votre entraînement, ainsi que des conseils et plans d’entraînement en fonction de l’objectif visé. 

Mode multisport. Intéressant si vous êtes un(e) touche-à-tout, avec des fonctions spécifiques pour le cyclisme ou la natation, par exemple. 

Suivi d’activités. Calories dépensées, calcul de pas effectués, mesure du sommeil, le « tracking » est aussi intéressant pour suivre son état de forme. 

Smart-notifications. Appels entrants, SMS ou emails reçus vous sont notifiés au poignet.