Le Nevers Marathon prépare sa deuxième édition les 24 et 25 octobre avec départ sur le circuit de Magny-Cours. Déjà plus de 800 inscrits, dont moitié sur le marathon qui avait compté 366 finishers l’an dernier. Le point avec l’athlète nivernais Antoine de Wilde, organisateur de l’évènement.

Dans les starting-blocks sur Magny-Cours, pour l’ekiden du samedi soir.

Circuit de Magny-Cours, bords de Loire, dites-nous en plus sur le parcours… 

« Au lever du jour, le départ fera de l’effet sur le légendaire circuit de Formule 1 Nevers Magny-Cours. Après un tour complet du circuit (4,411 km) pour se chauffer, les coureurs rejoignent le village de Magny-Cours, foulent la campagne nivernaise en passant par le Château du Sallay et le Domaine du Grand Bois à mi-parcours. Ensuite, place à 12 km très agréables le long du canal latéral de La Loire pour rallier Nevers. Avec les couleurs d’automne, cela vaut le coup d’œil ! On entrera dans la cité ducale par le Pont de Loire, face aux monuments emblématiques pour le bouquet final. Un parcours splendide, varié et pour couronner le tout : un dénivelé négatif ! »

Quelles seront les nouveautés à l’affiche ? 

« Pour cette deuxième édition, les épreuves Ekiden et marathon solo seront à label FFA. ? travaillons d’arrache-pied pour garantir un bel accueil et un maximum de confort aux coureurs avec un service de navettes, des nouvelles animations, des soins après course, de la restauration, des offres avec l’hôtellerie. Nos coureurs seront gâtés avec une belle dotation à chacun, parmi les plus qualitatives de France ! »

Belle médaille collector !

Donnez-nous envie de venir courir ce Nevers Marathon le 25 octobre… 

« Nous sommes amoureux de notre territoire et nous parions que vous tomberez sous le charme aussi. La Nièvre ne laisse pas indifférent. Mettre les pieds sur le circuit mythique de Nevers Magny-Cours encore moins. Parcourir les loges, traverser les châteaux, la campagne et ses bocages, boire du bon vin (c’est ici le terroir du Pouilly fumé), se sentir héros lorsque l’on passe la ligne d’arrivée, repartir avec des spécialités nivernaises et une médaille collector en forme de volant de Formule 1… Vous n’oublierez pas le week-end passé avec nous ! »