Faites-vous partie des 65 000 inscrits du prochain Marathon de Paris ? Avez-vous préféré un autre marathon de France ou d’ailleurs ? Que ces bons mots de Dom Cado, du site lalignebleue.net soient vos crédos.

Prochaine grand-messe complète pour le 5 avril.

1) C’est une distance pleine d’histoires ….. historiques.

2)     L’occasion de saluer les Anglais, qui paraît-il, ont créé la distance.

3)     Parce que l’on est du matin et le départ est souvent donné aux aurores.

4)     Visiter une ville sans voiture et la campagne sans tracteur.

5)     Justifier auprès de sa famille que l’on doit courir au moins quatre fois par semaine.

6)     Parce que l’on est collectionneur de médailles pacifiques.

7)     L’opportunité de manger des pâtes sous toutes leurs formes.

8)     Courir la course la plus longue qui se court vite.

9)     Avoir, enfin, une ligne de conduite …. de préférence bleue.

10)  Etablir une relation avec le métier de maçon aux trois-quarts du parcours.

11)  Changer des troisièmes mi-temps festives des sports collectifs.

12)  Perdre deux cent grammes de matières grasses superflus.

13)  Se donner l’envie de récidiver.

14)  Tester ses limites physiques, psychologiques et physiologiques.

15)  Parce que l’on aime se déguiser et goûter du vin … sans prendre de médocs.

Avant l’inimitable Marathon du Médoc (12 septembre), première étape du Challenge de la Convivialité le 4 avril sur le Marathon des vins de la côte chalonnaise à Givry (71).

16)  Essayer d’aller loin en allant le plus vite possible.

17)  Visiter les capitales du monde entier pour apprendre le mot xénophilie.

18)  Faire la preuve par 42 que l’on n’en est capable.

19)  Porter la broche de Vincent Dogna au revers de la veste http://artandrun.com/  .

20)  Donner envie à d’autres d’en faire au moins Un.

21)  Courir deux semis en négative split dans la même journée.

22)  Voyager loin en ménageant son glycogène.

23)  Pour que le maillot du sponsor soit vu le plus longtemps possible.

24)  Pour avoir quelque chose à raconter le lendemain à la machine à café.

25)  Pour se sentir  encore jeune tout en étant “même” pas vieux.

On parie sur votre négativ split sur le Marathon d’Annecy, super roulant. Rendez-vous le 19 avril. ©Photorunning

26)  Pour se sentir respirer, exister, vivre.

27)  Parce que l’on aime l’odeur de la transpiration dans l’embouteillage de l’arrivée.

28)  Faire la fête au village et récupérer un maximum de flyers.

29)  Parce qu’un kilomètre à pied ça use, ça use ….. les souliers.

30)  Etre un jour meneur d’allure.

31)  Etre un numéro enfin reconnu au moins par ses proches.

32)  En préparation d’un prochain 100 kilomètres, d’un 24h ou d’un Ultra-Marin.

33)  Combattre la peur de la foule qui nous emporte dans la ruée du départ.

34)  Comparer la précision de son Gps avec la distance officielle.

35)  Pour se restaurer gratuitement aux ravitaillements.

36)  S’autoriser du houblon sous forme liquide la ligne d’arrivée franchie.

Sur le Beer Lovers Marathon de Liège (17 mai) on n’attend pas l’arrivée pour déguster une petite mousse. Bières aux ravitos !

37)  Se sentir comme un champion ordinaire au moins une fois dans sa vie.

38)  Mettre en application le mot humilité.

39)  Pour être porteur d’une puce qui ne rougit pas la peau.

40)  Parce que l’on n’aime pas marcher.

41)  Parce que l’important n’est pas de participer, mais de partager.

42)  Transformer l’envie en réalité.

Et les derniers 195 mètres ? Prendre le temps de se dire : JE SUIS MARATHONIEN.