À Rennes le 22 octobre, on courra pour la planète. Un kilomètre parcouru, c’est un arbre planté avec la fondation Yves Rocher. L’an dernier, l’effort collectif s’est soldé par 115 025 plantations. Voilà qui donne du sens à chaque foulée ! Au choix donc pour le 22 octobre : le marathon Vert Cap Malo-Rennes qui bat à la campagne depuis cap Malo jusqu’au centre de Rennes. Un circuit performant à courir en solo, en duo, ou bien en équipe de cinq. Autre option, la course féminine de 7,5 km, ou bien la marche nordique de 11 km. L’organisation propose des packages avec dossard, hôtel et visite à partir de 90 €, des billets TGV aller-retour depuis six grandes villes à partir de 40 €. Que des bonnes raisons d’y aller !

33 000 runners sont attendus le 1er octobre entre Saône et Rhône pour courir au cœur de la capitale des Gaules. Au choix sur ce Run in Lyon, un 10 km, un semi, un marathon, sur des parcours touristiques et performants. Pont de Collonges de Paul Bocuse, la Croix-Rousse et tube mode doux, stade Gerland, Confluence, parc de la Tête d’Or, presqu’île tous les spots lyonnais seront visité au départ du quai Tilsitt, près de la place Bellecour, théâtre d’arrivée.

Run in Lyon 2016 – 2/10/2016 – Lyon – France – Les coureurs au niveau de la piscine du Rhone. ©P.Alessandri.

 

A l’initiative du Secours Populaire Français, ce premier Marathon des Puys s’annonce solidaire : l’intégralité des fonds récoltés sera reversée à l’association et permettra de financer des licences sportives pour les enfants. Au départ de la place de Jaude, le parcours, validé par le champion Timothée Bommier, parrain de la course, s’annonce performant. A découvrir en solo, en duo ou en relais à quatre.

 

Pour sa 27e édition, le Marathon de La Rochelle annonce une belle nouveauté. Pour la première fois, le parcours se courra en sens inverse, en deux boucles toujours, en partie au bord de l’eau mais avec un nouveau passage dans l’hyper-centre rochelais, notamment en passant le long du marché, des arcades et sous la grosse horloge. Et bonne nouvelle, ce nouveau tracé s’annonce encore plus roulant, notamment sur les derniers kilomètres, plus rapides avec un finish en descente, à 300 mètres des deux tours phares de la ville ! 10 000 coureurs – dont 6500 sur le marathon – sont attendus et seront chouchoutés par l’organisation. Egalement, un duo (700 binômes), un 10 km (2000 coureurs) et un challenge Entreprises et courses handisports.

Photo ©Pascal Waine-Marathon de La Rochelle

Paris-Versailles, c’est la plus champêtre des Parisiennes, la plus appréciée aussi qui occupe une place à part dans le cœur des coureurs, d’Ile-de-France et d’ailleurs. Depuis 1978, son parcours, mythique, n’a pas changé. Départ au pied de la tour Eiffel, arrivée face au château de Versailles. Un aller-simple pimenté par une série de montées (173 m de dénivelé), dont la fameuse côte des Gardes, qui fait sa réputation. Dans l’adversité, on peut compter sur la ferveur des supporters, des musiciens et le soutien des 800 scouts dispatchés sur les ravitaillements.

Voici 4 points à bien négocier

1. Km6-km8, cest la fameuse côte des Gardes. Après 6 km de faux plat légèrement descendant, c’est une pente de 2,5 km avec 7% de dénivelé qu’il faut grimper, mais sans se cramer car ce n’est là que le début des réjouissances.

2. Km10, une nouvelle petite côte suivie d’une belle descente Km11… Pas de répit, les faux plats s’enchaînent en sous-bois dans la forêt de Meudon.

3. Km13, c’est la côte du cimetière de Viroflay, courte mais intense, moins réputée que la côte des Gardes, elle casse pourtant bien les jambes.

4. Km15 Pour le finish, une longue ligne droite de 1,5 km en faux plat montant. Une fin de course qui paraît interminable, surtout à ceux qui ont tout donné quelques kilomètres avant.

PARIS-VERSAILLES 2016 – 25/09/2016 – PHOTO JEAN-MARIE HERVIO / KMSP

 

LE JOUR J EN PRATIQUE

Départ : 10h, quai Branly pour la course internationale.

Accès à la zone de départ : RER C, Pont de l’Alma, métros Bir-Hakeim (6) ou Trocadéro (6 et 9)

Sas : pas de sas en fonction du temps estimé, un départ toutes les minutes par vague de 350 coureurs, à partir de 10h01 et jusqu’à 11h.

Accès la zone d’arrivée : RER C, Versailles Château.

Village : Palais des Sports Robert Charpentier à Issy-les-Moulineaux le 22 septembre de 11h à 20h et le 23 septembre de 9h à 19h.

Vestiaires : dépôt à Paris sur le pont d’Iéna aux camions à partir de 8h15 et avant 9h30. Attention : une valise ou un sac encombrant (dimensions supérieures à 55 x 35 x 20 cm) sera systématiquement refusé à la dépose des vestiaires.

Ravitaillements : km 5,3, km 8,5, km 13,1, arrivée (eau sucre, oranges, raisins secs.

 

 

Ce semi-marathon de Porto Vecchio, c’est la course la plus populaire de l’Île de Beauté, avec 1 300 coureurs attendus pour la quatrième édition de ce semi labellisé FFA. Au départ du port de commerce, on court 21,1 km les yeux dans la Grande Bleue, en passant par la route des plages de Palombaggia jusqu’à Bocca dell Oro avant de bifurquer vers la plage Santa Giulia pour le finish, et la baignade ! Egalement un 10 km au départ de Palombaggia et une marche de 8 km.

 

ADIDAS Ultraboost Laceless.

Elle s’enfile comme une pantoufle, cette nouvelle UltraBoost. Le pied est maintenu grâce à un col en forme de chaussette, ainsi qu’à une belle empeigne en Primeknit incrustée sur le dessus du pied. Sous la semelle, on retrouve la fameuse semelle Boost, qui fait le succès de la marque depuis quelques saisons. Une innovation pour l’heure réservée aux hommes. 200 €.

ASICS Gel-FujiRado

Un éventail de technologies pour ce nouveau modèle trail, destiné aux moyennes et longues distances sur tous terrains. Parmi elles, le laçage micro-ajustable Boa System qui garantit un ajustement personnalisable, précis et rapide. Le maintien et la stabilité du pied sont renforcés, un confort particulièrement appréciable en descente. 140 €.

BROOKS Glycerin 15

Une semelle Super DNA moelleuse, un confort douillet avec des matériaux qui amortissent les appuis au niveau du talon et du médio-pied, une empeigne en maille micro-perforée pour la respirabilité, et une technologie 2D Fit Print pour épouser les mouvements du pied. Cette « best seller », toujours avec un drop de 10mm, gagne encore en confort ! Poids : 301 g en 42,5. 170 €.

HOKA SpeedGoat 2

Aucun terrain ne fait peur à cette SpeedGoat, nouveau modèle trail Hoka ! Son point fort, c’est l’accroche, avec une semelle Vibram garantissant confort et amorti pour un déroulé du pied en sécurité, même sur les terrains difficiles. Pour trailers de tous poids. Drop de 4,5m. Poids : 278 g en 42. 140 €.

KALENJI KIPRUN TRAIL MT

Protectrice, cette nouvelle Kalenji taillée pour les terrains rocailleux. Crampons de 5mm pour l’adhérence, même sur terrain dur, pare-pierres proéminent à l’avant, concept d’amorti K-Ring avec un nouveau composant de semelle exclusif pour un confort optimisé. Drop 10 mm. Poids : 360 g en 43. 80 €. Nous testons ce modèle dans le numéro 182 à paraître le 23 septembre.

NEW BALANCE Fuel Cell V1

Une paire pour les courtes distances. L’innovation vient de sa semelle intermédiaire, pourvu d’une nouvelle mousse Fuecell. Elle apporte plus d’amorti et de durabilité, tout en étant plus fine et plus légère (295 g en 42 / 255 g en 38). Plus dense que l’EVA, cette technologie “micro-cellulaire’ nécessité moins de matériau pour le même résulte. 190 €.

 

NIKE Zoom Fly

Un modèle polyvalent, pour les runs rythmés comme les séances plus longues et intenses. La plaque en nylon carbone sur toute la longueur de la semelle intermédiaire propulse vers l’avant, l’amorti Lunarlon s’associe à une mousse souple et ferme pour marier absorption des chocs, stabilité et réactivité. L’empeigne Flymesh est sans coutures et respirante. Drop de 10mm. Poids : 248 g en 44. 150 €. Nous testons ce modèle dans le numéro 182 à paraître le 23 septembre.

MIZUNO Wave Shadow

Un nouveau modèle rapide, léger (250 g en 42) et très confortable destiné aux coureurs compétiteurs en quête de record. On retrouve l’amorti dynamique grâce à la semelle intermédiaire U4ic, la plaque « CloudWave » étendue au médio-pied pour un amorti plus souple et une meilleure transition et un drop de 8 mm pour « ressentir la route ». 130 €.

PUMA Speed Ignite NetFit

Nouveau laçage inédit chez Puma qui s’ajuste à l’envi sur les mailles du chaussant et se personnalise en fonction à son style, de ses besoins et de la forme de son pied. On retrouve la mousse Ignite pour l’amorti et le retour d’énergie sur ce modèle dynamique. Pour coureurs universels de moins de 85 kg, jusqu’au semi-marathon. Drop 6 mm. Poids : 276 g en 42/ 140 €. Nous testons ce modèle dans lé numéro 182 à paraître le 23 septembre.

SALOMON S/Lab ME :sh

Une chaussure sur mesure, route ou trail selon vos préférences, réalisée dans l’Annecy Design Center (AD) de Salomon. Pour se procurer SA paire, il faudra se rendre dans l’un des neuf magasins partenaires ou bien directement au centre d’Annecy (à partir du 1er septembre) afin d’analyser sa forme de pied, son mouvement de pied, de renseigner ses préférences et décrire son terrain d’entraînement. On peut ensuite choisir ses matériaux (semelle intercalaire et extérieure, drop, inserts, etc.) et ses couleurs (plus de 700 combinaisons possibles). Trois modèles disponibles, à partir de 230 €.

Plus d’infos sur www.salomon.com/SlabMEsh

SAUCONY Ride 10

Ce modèle phare de la marque apprécié pour sa polyvalence évolue avec cette 10e version. Amorti et dynamisme redéfinis, nouveaux composants plus légers et dynamiques dans la semelle intermédiaire, semelle supérieure en Everun pour l’amorti et le retour d’énergie et nouveau mesh, plus respirant, plus flexible et plus résistant. Drop 8 mm. Poids : 269 g en 42.5. 140 €.

Isostar relance son challenge connecté Run Europe et propose trois défis aux utilisateurs des applications Runtastic, Strava, Runkeeper, Garmin, Nike +, Fitbit, Polar, Suunto, Tom Tom, Jiwok, Kettmaps. Du 25 septembre au 1er octobre, il faudra réussir à courir 10 km en une seule fois, du 2 octobre au 15 octobre, courir 1h30 en une seule fois sur deux semaines. Enfin dernière étape, du 16 au 29 octobre, réussir à courir 42,195 km en trois fois sur deux semaines. Au terme de challenge, plus de 30 gagnants auront l’opportunité de prendre part, en prise en charge complète, à l’un des neuf marathons européens dont la marque est partenaire (Paris, Amsterdam, Riga, Genève, Bucarest, Hanovre, Bordeaux, Bruges et Venise). Tentez votre chance sur www.runeurope-isostar.com

« On y arrivera plus vite en courant », tel est le slogan de cette course Enfants sans cancer, organisée depuis six ans par Imagine for Margo. Depuis 2011, 4,5 millions pour la recherche contre les cancers pédiatriques ont ainsi été collectés. Mobilisez-vous en courant 10 ou 5 km au cœur du Domaine National de Saint-Cloud et en vous engageant à collecter au minimum 200 euros pour financer les programmes de recherche pour les enfants et adolescents atteints de cancer. Rendez-vous le 24 septembre à Sèvres (92).

Créée en 2010 du côté d’Annecy par trois coureurs, tous des anciens de chez Salomon, la marque Hoka One One (qui signifie « planer sur terre » en langage maori) vit une success story. Ces chaussures aux semelles « oversized » ont rapidement conquis les coureurs, champions et anonymes du monde entier. Siège baquet avec semelle incurvée pour propulser vers l’avant, sensations aériennes et confort, c’est le point fort de la marque qui fabrique en Chine. Deux millions de paires ont été produites depuis 2012. Le chiffre d’affaires dépasse désormais les 100 millions d’euros (contre trois millions en 2012). Si 66% de ses ventes sont réalisées aux Etats-Unis, qui concentre 40% du marché mondial, Hoka est désormais numéro 3 du marché du trail running en France, et dans le top 10 sur le segment « route ». Ça plane donc pour l’outsider tricolore, qui vient rajeunir le marché et propose désormais une trentaine de modèles pour runners, trailers et triathlètes.

Un tracé roulant pour ce marathon champêtre qui traverse six communes, et le centre historique de Metz en passant par la cathédrale, le centre-Pompidou. Il sera possible de courir en relais, entre collègues ou entre amis, par équipe de quatre ou de deux. Autre option : un 10 km. Les foulées Haganis (7 km jusqu’à présent) offriront cette année 3 km de balade supplémentaire au cœur de la cité messine. Une manière de découvrir la ville à grandes foulées, peut-être avec un record à la clé…