SaintéLyon : une sacrée nuit blanche !

La SaintéLyon, 67e édition s’est courue sous la neige et par un froid polaire. Des conditions rudes pour les 14 000 concurrents. Thomas Cardin et Romain Lieux remportent l’épreuve reine main dans la main.

SaintéLyon 2021, un départ sous la neige
SaintéLyon 2021, un départ sous la neige.
©Peignée Verticale – M.Daviet

La SaintéLyon, monument de l’histoire de la course à pied en France a été fidèle à sa réputation. Si la participation a marqué le pas, en lien avec le contexte sanitaire que l’on connaît, près de 14 000 coureurs ont tout de même participé à l’un de ses formats, de 156 km à 13 km.

Et pour corser cette belle aventure nocturne, une invité surprise : la neige. Après les éditions pluvieuses et boueuses dantesques de 2018 et 2019, ce fut donc un tapis blanc pour décor sur cette 67e édition, assorti d’un froid mordant.

Mieux valait donc avoir empilé les couches et opté pour sa paire de chaussures la plus accrocheuse. On peut le dire, cette nuit blanche fut épique ! Malgré toutes ces précautions, rares sont ceux à avoir réussi à rallier la halle Tony Garnier sans avoir glissé ou chuté, au hasard des sentiers bien labourés des Monts du Lyonnais.

SaintéLyon 2021
Un beau tapis blanc sur la SaintéLyon 2021. ©Peignée Verticale

Victoire partagée sur la Sainté

Sur la SaintéLyon, distance reine de 78 km, le duel annoncé entre Thomas Cardin, champion de France Trail court 2019, 4e de l’OCC 2021, et Benoit Cori, double vainqueur de la SaintéLyon et récent 3e des Templiers, a finalement tourné court.

En effet, Benoit Cori a jeté l’éponge après 30 km de course. Mais Thomas Cardin a dû faire face à une belle résistance. Le Stéphanois Romain Lieux n’a rien lâché ! Ils ont franchi l’arrivée main dans la main à la Halle Tony Garnier à Lyon après 5h56’36 » de course. Le duo gagnant devance de 13 mn le coureur du team Mizuno, Nicolas Daru, aux avant-postes jusqu’à mi-course.

Chez les dames, Sandrine Flechet, deuxième de la SaintéLyon 2019 derrière Camille Bruyas et récente lauréate de l’Ultra 01, s’impose en 7h31’32 » devant Claire Mougel, qui a fait une spectaculaire remontada. L’Américaine Christine Selman complète le podium de cette SaintéLyon 2021.

SaintéLyon 2021, victoire de Thomas Cardin et Romain Lieux.
SaintéLyon 2021, une victoire partagée © Peignée Verticale.

Double SaintéLyon pour Casquette Verte

Sur la formule ultra de 156 km, la Lyon-SaintéLyon, après le forfait de Grégoire Curmer, vainqueur sortant de l’édition 2019, Alexandre Boucheix alias Casquette Verte, s’est facilement adjugé une seconde victoire en 16h03’06 », plus d’une heure avant son poursuivant.

Sur la SaintExpress 46 km, ce fut très disputé. Lucas Pradeau signe le meilleur temps 3h13’40 » devant le champion belge de Trail, Florent Caelen et le Lyonnais Sébastien Hours. On note une belle victoire de Marie Goncalves en 3h41’39 », devant Aurélie Grangé-Paul et Lucille Germain.

Sur la SaintéSprint 23 km, Xavier Chevrier, multiple champion d’Italie et Champion d’Europe en 2017 de course en montagne, explose le record en 1h24’02 ». La favorite Anaïs Sabrié, championne de France de course en montagne, championne de France de Trail court, championne du monde par équipe (7ème en individuel), s’impose en 1h35’45 ».