Cette année, le Marathon du Mont-Blanc se courra en boucle autour de Chamonix. L’épreuve phare de la Golden Trail World Series attend 2 300 concurrents et de beaux champions face au Mont-Blanc. Reconnaissance.

Chamonix, Place du Triangle de l’Amitié, le 26 juin prochain. 2 300 heureux tirés au sort s’élanceront pour le 19e Marathon du Mont-Blanc. Les champions mettront 3h30, la moitié du peloton plus de 8h. Ce 42 km assorti de 2540 m de dénivelé positif ne s’improvise pas.

« 2500 mètres de dénivelé positif, c’est presque comme si vous montiez au sommet de l’Aiguille du midi depuis Chamonix. Ce n’est pas rien ! », se plaît à rappeler Fred Comte, directeur du club des sports de Chamonix, qui épluche avec nous le circuit, qui évolue cette année. Exit l’arrivée en altitude à Planpraz, cette année le Marathon du Mont-Blanc se courra en boucle autour de Chamonix.

Ne pas se griller et lever les pieds

Un kilomètre dans les rues de Chamonix puis on entre en sous-bois sur de larges pistes de ski de fond. La mise en jambe est tranquille avant les premières bosses qui montent au Lavancher (km5/200 D+). Pas la peine de s’y griller dans l’euphorie du départ !

Bientôt, le premier single, dit « balcon Nord » conduit les traileurs juqu’au Tour en passant par Argentière (km9) et le Planet (km10 / 500 D+).Il faut lever les pieds pour éviter les racines d’épicéas,  gérer les micros coups-de-cul, tout en appréciant la fraicheur matinale de la forêt.

Au fond de la vallée, au ravitaillement du Tour (km12 / 600 D+), l’échauffement sera fait… Mieux vaut y reprendre des forces avant d’attaquer l’Aiguillette des Posettes, point culminant à 2 200m. Un bon morceau de 800 D+ à grimper. D’abord 5 minutes de bonheur, un peu à plat, au soleil (on l’espère) et avec vue. Puis, la pente se raidit au gré de lacets avant de chevaucher la longue arête qui conduit au cairn sommital.

2500 m de dénivelé positif en 42 km pour ce Marathon du Mont-Blanc.
2500 m de dénivelé positif en 42 km pour ce Marathon du Mont-Blanc.

Marathon du Mont-Blanc : une vue à couper le souffle

Au sommet (km17/1 400 D+) surtout, retournez-vous ! En enfilade, un panorama extra sur toute la vallée de Chamonix, le massif du Mont-Blanc, les Aiguilles rouges, les Alpes valaisannes et le barrage d’Emosson, où les concurrents du 90 km du Mont-Blanc sont passés deux jours avant.

On embraye ensuite sur une descente vers le col des Posettes. Peu raide, mais technique, elle mobilise les quadris sur les rochers et les dalles de schiste.

Une piste 4 x 4 au cœur d’un alpage vert tendre permettra de se refaire avant de rallier Vallorcine (km22) par un single dans les sous-bois. A ce 2eme ravito, on est à mi-course mais il reste 1000 mètres de dénivelé positif. Mieux vaut donc ne pas y arriver trop cuit !

Cap désormais sur le col des Montets (Km26 / 200 D +). Entre singles et pistes forestières, les chemins sont faciles mais il devient difficile de courir… Une fois la passerelle routière enjambée commence le juge de paix, versant Sud, en plein soleil. La montée au Béchard (350 D+) au cœur de la réserve des Aiguilles rouges, fait mal aux jambes et au moral. La descente qui suit, aussi, courte et technique. Ensuite, un sentier en balcon grimpe jusqu’au Bois de la Trappe avec une portion finale bien raide. Arrivée au pied du télésiège on aperçoit enfin le ravito de La Flégère (Km33 / 2 400 D+).

Un nouveau final en descente pour le Marathon du Mont-Blanc

Côté dénivelé, ce sera cette fois quasiment terminé. Un très beau single vallonné amène les traileurs à l’ancien alpage de la Charlanon (Km35 / 2540 D+) au milieu des rhododendrons, face à sa majesté le Mont-Blanc. Puis, au lieu de remonter à Planpraz, une descente directe sur Chamonix. Au fil de ses 7 derniers kilomètres, la clameur de Cham’ gagne. On y terminera sous les hourras du public massé Place du Triangle de l’Amitié. La boucle sera joliment bouclée. 

En pratique. 42 km et 2 540m D+ avec 3 ravitaillements complets. Départ de 7h30 à 8h en 4 vagues. Temps de course maxi : 10h (calculé sur l’heure de départ de votre vague) Barrières horaires (calées sur le départ de la dernière vague) : ravitaillement du Tour (Km13.5) + 2h45 / ravitaillement de Vallorcine (Km23,5) + 5h30 / ravitaillement de la Flégère (Km34) + 8h30 Un plateau inédit : 2e étape de la Golden Trail World Series, ce Marathon du Mont-Blanc est très disputé. L’an dernier, 10 athlètes en lice affichaient plus de 900 points ITRA. Une densité rare ! Bon à savoir: parmi les 3 courses de ce week-end chamoniard accessibles par tirage au sort, ce marathon est le plus prisé. 1 chance sur 6 en moyenne de décrocher son dossard.

Bon à savoir: parmi les 3 courses de ce week-end chamoniard accessibles par tirage au sort, ce marathon est le plus prisé. 1 chance sur 6 en moyenne de décrocher son dossard.