Eliud Kipchoge courra le marathon de Berlin le 25 septembre, quatre ans après son spectaculaire record du monde en 2h01’39’.

Eliud Kipchoge reviendra sur le marathon de Berlin prévu le 25 septembre. Kipchoge revient comme homme le plus rapide du marathon, et double champion olympique de la distance. « Nous sommes ravis qu’Eliud Kipchoge court le BMW Berlin-Marathon pour la cinquième fois », déclare directeur de course Mark Milde.

Berlin, marathon préféré d’Eliud Kipchoge

Certes, Berlin peut se targuer d’être la destination préférée d’Eliud Kipchoge. Puisqu’il y aura couru plus que partout ailleurs. Après avoir terminé deuxième en 2013, il a gagné en 2015, 2017 et 2018. Une quatrième victoire placerait ainsi Kipchoge au niveau d’Haile Gebrselassie. Cette légende éthiopienne détient actuellement le record du plus grand nombre de victoires à Berlin.

A 37 ans, Eliud Kipchoge a remporté 18 des 20 marathons qu’il a disputés. Parmi ses succès, il y en a deux dans lesquels il a délivré des « records » non homologués. A Milan en 2017 et à Vienne, en 2019. Avec son sponsor Ineos, Kipchoge était alors parti à la chasse du premier marathon bouclé « sub 2 », réussissant alors à boucler la distance marathon en 1h59’40’’.

Un duel Eliud Kipchoge / Guye Adola

L’athlète mondial n’a pas voulu se fixer d’objectifs précis à près de trois mois de la course de Berlin. Mais Eliud Kipchoge a bien clarifié un point. « Berlin est le parcours le plus rapide. C’est là qu’un être humain peut montrer son potentiel pour repousser les limites. »

La forme du quadruple vainqueur des Abbott World Marathon Majors (2016 à 2019) est forte ces derniers temps. En effet, le Kenyan a remporté le dernier marathon de Tokyo en 2h02’40’’ en mars. Il avait ainsi battu le record du parcours, signant le quatrième marathon le plus rapide de l’histoire.

Le 25 septembre à Berlin, Eliud Kipchoge aura des rivaux de grande qualité. Au départ également, Guye Adola. Champion en titre, l’Ethiopien avait failli le vaincre en 2017. Il détient un record en 2h03’46’’, et compte bien cette-fois descendre sous les 2h03. Ce prochain marathon de Berlin s’annonce donc palpitant.